AccueilSociété

On a testé l'appli de traduction de miaulements sur des gros matous

Publié le

par Benjamin Bruel

(c) Pixabay

MeowTalk, l'appli de traduction de miaulements de chats, est-elle efficace ? ENQUÊTE EXCLUSIVE.

Qui n’a pas voulu traduire les miaulements de son chat alors que celui-ci, les yeux rivés dans le vide, miaulait à s’en abîmer ses petites cordes vocales ? Voit-il des entités qui nous sont inconnues ? Ou souhaite-t-il simplement faire remarquer sa présence à son maître ? L’application MeowTalk veut répondre à ces questions.

Disponible en version bêta sur Android et iOS, elle promet d’analyser les sons émis par les félins pour les retranscrire dans un langage humain. Créée par Javier Sanchez, un ingénieur américain ayant travaillé sur Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, MeowTalk propose pour le moment neuf interprétations possibles de miaulements.

En effet, très sérieusement, Javier Sanchez a expliqué à une chaîne de télévision de Seattle que "les chats ne parlent pas de mots et ne communiquent pas entre eux. Ils ne miaulent jamais dans la nature", ce qui rend impossible une traduction littérale (hum, hum) des miaulements. Les interprétations sont donc basées sur le "contexte" du miaulement et montrent les "intentions" de celui-ci.

On retrouve ainsi : "J’ai faim", "Je suis en colère", "Je veux sortir" ou encore "J’ai mal". C’est d’ailleurs l’expérience qu’a eue Julie avec sa mimi nommée Pépite. Julie a pris dans ses bras l’un des bébés de Pépite et, lorsque celle-ci miaulait, l’application a enregistré cette traduction :

© Konbini Techno

Coïncidence ? ON NE CROIT P… Si, en fait. En réitérant l’expérience, lorsque Pépite a demandé de quoi se sustenter, comme c’est son droit en tant que déesse Mimi, l’application a traduit : "Je suis amoureux" et "Salut, toi". Bon. Julie, qui travaille au sein de la rédaction de Konbini, explique : "Ça ne m’a pas l’air franchement efficace […], mais c’est facile à utiliser. Tu dois appuyer sur un rond orange, ça enregistre jusqu’à ce que le chat miaule, puis tu peux réécouter le miaulement."

Tibou, de son côté, fin gourmet et ancien obèse, a beaucoup apprécié l’application. Lila, sa propriétaire, nous raconte : "C’est très facile de le faire miauler : il suffit d’ouvrir le frigo." L’application, au moment où elle ouvrait donc le frigo, aurait alors donné la traduction : "Je suis amoureux", à trois reprises. "Nourris-moi !" serait une traduction plus sensée, mais étant donné que Tibou est amoureux de la bouffe, sa propriétaire s’interroge.

Bref, nos analyses scientifiques nous laissent penser que les traductions de MeowTalk sont encore trop sujettes à interprétation, même si l’application a du chien.

À voir aussi sur techno :