AccueilSociété

"On mate quoi ce soir", la phrase que Netflix ne veut plus jamais que vous prononciez

Publié le

par Konbini Techno

Avec le "Play Something", Netflix entend lutter contre la fatigue décisionnelle.

Si vous êtes abonné à Netflix et que vous ne vous êtes jamais pris la tête pendant une heure avant de décider quel film, quelle série ou quel documentaire vous alliez regarder, alors vous n’êtes juste pas humain et ça nous peine de vous l’apprendre.

Pour tous les autres, sachez que Netflix a décidé de faire la guerre à ce moment d’indécision qui nous dévore tous. Dans un long entretien accordé à Vulture, le mammouth du streaming vidéo explique qu’après cinq ans de travail (tout de même), une fonction test est en train d’être déployée : le "Play Someting" ("Lance quelque chose").

Avec cette fonctionnalité, optionnelle, vous ne tomberez plus sur le catalogue traditionnel mais sur un programme aléatoire. Un peu comme le bouton "J’ai de la chance" de Google, que personne n’utilise. Un retour à la bonne vieille télé avec des programmes dits "linéaires" ? En apparence, oui. En fait, non.

D’une part, le programme sera joué depuis le début, aucun risque que vous arriviez dans le dernier épisode de Breaking Bad. Mais surtout, le programme qui sera joué sera personnalisé selon votre profil avec ces mêmes algorithmes qui personnalisent déjà la page d’accueil que nous connaissons tous.

Avec cette fonctionnalité, Netflix entend offrir une parade à ce que l’on appelle très sérieusement la "fatigue décisionnelle". En effet, au fur et à mesure que le catalogue s’étoffe, il devient de plus en plus difficile de choisir un programme devant l’étendue des choix, encore plus après une journée remplie où il aura déjà fallu prendre mille décisions.

Outre le désagrément psychique que cette perte de temps occasionne, le fait de rester planté devant le catalogue sans pouvoir faire de choix peut pousser l’utilisateur à aller chercher son bonheur sur Amazon Prime Video, Disney+ ou MyCanal. Où se posera d’ailleurs exactement le même problème.

Cette décision de Netflix relance donc officiellement le débat sur l’abondance des contenus : est-ce une bonne ou une mauvaise chose d’avoir autant de films et séries à portée de main ? Les géants du streaming font pour l’instant le pari que c’est plutôt bien. Mais des plateformes alternatives comme Tënk, LaCinetek ou encore UniversCiné pensent le contraire et n’auront jamais à réfléchir à leur propre "Play Something".


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :