AccueilSociété

Pour un mot de passe oublié, il a perdu 215 millions d’euros en bitcoin

Publié le

par Corentin Jouathel

De quoi sombrer dans la folie.

C’est un article du New York Times qui nous fait parvenir ce tragique récit. L’histoire d’un trou de mémoire aux conséquences chaotiques. Tout débute en 2011. Stefan Thomas, développeur allemand en poste à San Francisco, se voit rétribué pour une réalisation vidéo sur le bitcoin. Comme un symbole, celui-ci ne sera pas rémunéré en devise classique, mais en cryptomonnaie : 7 002 bitcoins en tout et pour tout.

Le pactole virtuel de Stefan est placé sur un "hard wallet", dispositif en ligne permettant de sécuriser les cryptodevises. Un mot de passe, qui permet de déverrouiller ce compte, lui est évidemment fourni.

C’est alors que les ennuis commencent. Le malheureux égare le bout de papier sur lequel il avait retranscrit, à la hâte, ce précieux code. Afin de prévenir d’éventuels piratages, le "hard wallet" ne donne droit qu’à dix tentatives d'accès seulement. Au-delà de ce nombre limite d’essais, le contenu du portefeuille informatique s’efface pour toujours.

Suivant son instinct et après analyse des mots de passe les plus fréquents, le développeur en soumet huit. Ses suppositions étant toutes erronées, sa démarche se solde par autant d’échecs. Avec l’espoir de trouver une solution, notre protagoniste conserve ainsi deux ultimes chances. Reprenant l’article lui étant consacré, ce dernier s’est voulu pédagogue sur les réseaux sociaux :

"J’espère que les autres pourront apprendre de mes erreurs […] Une once de prévoyance aurait pu éviter une décennie de regret…"

Les bitcoins oubliés, une richesse perdue ?

Depuis, ce millionnaire fictif se contente de regarder, impuissant, sa fortune potentielle devenir exponentielle. Comble de la frustration, le bitcoin atteint aujourd’hui une valeur inégalée : à l'heure actuelle, un bitcoin s’échange contre 32 780 euros environ. Par transposition, l’hypothétique fortune de Stefan tutoyait donc les 215 millions d’euros.

Cet exemple navrant n’est pourtant pas un cas isolé. Toujours selon le New York Times, une étude approfondie menée par Chainalysis avance des chiffres sur ce sujet : sur les 18,5 millions de bitcoins en circulation dans le monde, 20 % seraient concernés par une situation similaire. Une manne financière inaccessible, représentant tout de même près de 115 milliards d’euros.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :