AccueilSociété

Pourquoi des joueurs chelous jouent en "joysticks inversés" ?

Publié le

par Pierre Bazin

Une question qui en dit long sur notre société...

Il vous est sûrement arrivé de vous poser la question en lançant un jeu, face aux options de customisation de commandes : "Qui diable joue en axe Y inversé sur les joysticks ?" Une minorité non négligeable préfère en effet lever le joystick vers le haut pour (par exemple) baisser la caméra vers le bas. Fous mal coordonnés ou génies incompris ?

The Guardian a publié plusieurs articles relatifs à ce phénomène étrange parmi les joueurs de jeu vidéo. Il semblerait, pour commencer, qu’il y ait un facteur générationnel : de nombreux joueurs des années 1990 ont pu commencer le jeu vidéo avec Flight Simulator, Lylat Wars ou encore Rogue Squadron.

À l’époque, les contrôles n’étaient pas toujours modifiables et, lorsqu’il s’agit de piloter un engin volant, le joystick inversé a du sens puisqu’il se rapproche du maniement d’un classique manche à balai en aéronautique. Par habitude, ces joueurs auraient donc continué sur l’étrange voie de l’axe Y inversé.

La science à la rescousse

Pourtant, il y a tout de même des joueurs bien plus jeunes qui ont choisi l’axe inversé pour des raisons que l’on ignore encore. Cette question divise tellement la communauté des gamers que des scientifiques se sont très sérieusement penchés dessus, comme le rapporte une nouvelle fois The Guardian.

Jennifer Corbett et Jaap Munneke du Visual Perception and Attention Lab de l’université Brunel à Londres sont à la recherche de volontaires pour prendre part à des "expériences comportementales et psychophysiques". L’objectif est d’analyser les différences dans la vie de tous les jours de ceux qui jouent en axe normal et ceux en axe inversé.

La docteure Corbett explique ainsi que ce genre d’expérience pourrait permettre des "progrès technologiques monumentaux". Ce genre d’expérience est en effet inédit et représente une réelle avancée empirique. Depuis longtemps, les chercheurs analysent les méthodes de perception visuelles et sensorielles, et cherchent des liens.

"Il y a un trou béant dans nos connaissances sur la façon dont notre perception visuelle dépend fortement d’une grande majorité d’informations sensorielles restantes. Être capable de prédire comment une personne interagira dans un environnement ou un contexte donné peut entraîner des progrès technologiques monumentaux."

Sur la question de l’application directe, la docteure Corbett suggère que ces recherches pourraient bénéficier à de très vastes (et essentielles) technologies. Elle cite par exemple la technologie du rayon X, qui en dépend fortement, que ce soit pour repérer une arme dans un bagage ou une tumeur dans un corps humain.


Vous êtes un adepte du joystick inversé ? Vous pensez savoir d’où cela vient ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :