AccueilSociété

Pourquoi les drapeaux rouges ont-ils envahi Twitter ?

Publié le

par Nina Iseni

"Je bosse chez Konbini" 🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩🚩

Si vous avez scrollé sur Twitter ces derniers jours, vous êtes fort probablement tombés sur certains tweets accompagnés d’une jolie ribambelle d’émojis de drapeaux rouges. Selon Twitter, entre le 10 et le 13 octobre, l’utilisation de cet émoji a augmenté de 21 %. Dans le monde, plus de 1,5 million de tweets "drapeau rouge" ont été recensés et le compteur ne cesse d’augmenter.

Cet émoji est une référence aux "red flags", ces signaux ou ces situations qui devraient vous faire prendre vos jambes à votre cou, souvent dans le cadre d’une relation amoureuse. Par exemple, une personne qui vous fait tout le temps des reproches, c’est clairement un "red flag", et vous feriez mieux d’aller voir ailleurs. 

Des utilisateurs anonymes et des marques bien connues ont donc sauté sur l’occasion avec cette tendance pour partager, selon eux, les pires "red flags" possible. Certains d’entre eux sont bien sérieux, d’autres sont plus humoristiques.

Nos meilleurs amis de chez Bescherelle nous ont bien fait rire avec ce gros "red flag" grammatical. Marche aussi avec "comme même". 

On observe également pas mal de "red flags" culinaires :

Celui-ci, bien plus sérieux, a fait beaucoup réagir sur Twitter. "C’est pas des avantages, ça, c’est la loi gros", a ensuite développé l’auteur de ce tweet, et on est bien d’accord. 

Nous avons ici un premier motif de rupture. 

Twitter-inception. 

"Désolé, je suis pas sur Twitter"

Effectivement, il faut être complètement fou. 

Enfin, un dernier qui est très clairement un autre motif de rupture. 

"Shrek 2 n’est pas si bien que ça"


Quels sont les pires "red flags" selon vous ? Partagez-les en nous écrivant à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :