AccueilSociété

Pourquoi les twittos ont-ils photoshopé le visage de Donald Trump sur le mont Rushmore ?

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

Sur Twitter, les internautes ont répondu à un tweet de Donald Trump et s'en sont donné à cœur joie.

Le 10 août dernier, Donald Trump démentait des articles du New York Times et de CNN, sur Twitter, évoquant de récentes rumeurs concernant le président ; il prévoirait vraisemblablement d’ajouter son visage au mont Rushmore.

Les deux publications révélaient de manière assez factuelle qu’un représentant de la Maison-Blanche avait contacté Kristi Noem, la gouverneuse républicaine de Dakota du Sud, pour connaître le "processus d’ajout de présidents" au monument.

Pour rappel, ce mémorial est une sculpture monumentale de granite, réalisée entre 1927 et 1941 par l’artiste Gutzon Borglum – membre du Ku Klux Klan. Avec l’aide de 400 ouvriers, il a sculpté quatre visages de présidents américains pour représenter les 150 premières années de l’histoire des États-Unis. Ce mémorial prend place sur une montagne de Dakota du Sud que les Amérindien·ne·s Lakotas (Sioux) appelaient "les Six Grands-pères", renommée ensuite en hommage à l’avocat Charles E. Rushmore qui la "découvrit" en 1885.

S’élevant sur 18 mètres de hauteur, les quatre visages sont ceux (de gauche à droite) de George Washington (qui "représente la naissance de la nation en tant que premier président") ; Thomas Jefferson (qui "symbolise l’expansion de la nation à la suite de l’achat de la Louisiane à la France en 1803") ; Theodore Roosevelt (qui "représente le développement de la nation, notamment pour la construction du Canal de Panama qui permit de relier l’est et l’ouest du pays") ; et Abraham Lincoln (qui "incarne la préservation de la nation pour son rôle dans la Guerre de Sécession").

Ces anciens présidents ont été choisis par l’artiste "pour leurs rôles respectifs dans la préservation et l’expansion du territoire national". À sa mort, le sculpteur n’avait pas terminé son œuvre : c’est donc son fils qui s’est chargé de l’achever. Aujourd’hui, le mont Rushmore est visité par plus de deux millions de visiteur·se·s par an.

Les twittos inspirés

Afin de troller cette "fake news", le président a partagé un petit montage le représentant à côté du fameux mont, ce qui n’a pas manqué de donner des idées farfelues aux twittos. En réaction, les internautes se sont alors mis·es à partager des photo-montages du visage de Donald Trump intégré au mont Rushmore. Si certain·e·s célébraient le politicien controversé, d’autres le tournaient au ridicule.

Un twitto l’a renommé le "mont Violmore" ("Rapemore") en ajoutant les visages de Donald Trump, de Harvey Weinstein, de Bill Cosby et de Jeffrey Epstein – tous accusés d’agressions sexuelles. Une autre a mis à jour le monument : les quatre présidents se cachent les yeux et souhaitent de tout leur cœur que Trump ne les rejoigne pas. Florilège.

À voir aussi sur techno :