Punaises de lit : le gouvernement lance une hotline pour les désespéré·e·s

Bienvenue sur stop-punaises.gouv.fr.

Elles ont déclenché des torrents de larmes, des déménagements et des dépressions. Les punaises de lit sont des insectes dont les piqûres provoquent notamment des démangeaisons, et qui se développent dans les matelas et les draps, ainsi que dans les meubles et les recoins.

Alors qu’elles avaient pratiquement été éradiquées en France au milieu du XXe siècle, le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a constaté une recrudescence grâce à des chiffres remontés par les professionnels de l’extermination des parasites. Selon eux, 400 000 sites, dont non seulement des logements mais aussi des hôtels, ont été traités en 2018, dernière année de référence, soit presque un tiers de plus que l’année précédente.

Publicité

Par conséquent, le gouvernement vient de lancer une campagne d’information, avec un numéro (0 806 706 806, prix d’un appel local) et un site (stop-punaises.gouv.fr) dédiés. Il compte aussi demander aux professionnels de se structurer, avec un label à la clé, et prévoit le lancement prochain d’une mission à l’Assemblée nationale pour étudier d’éventuelles évolutions législatives.

Avant que des figures de la majorité se saisissent du sujet, c’est d’abord l’opposition de gauche radicale, chez les Insoumis, qui en a fait l’an dernier un cheval de bataille.

À l’été 2019, les députés insoumis demandaient à reconnaître les infestations de punaises de lit comme un enjeu de santé publique, exigeant du gouvernement un "plan d’urgence national d’éradication". Les Insoumis appellent notamment à un encadrement des prix de l’intervention des professionnels, et une interdiction des traitements par produits chimiques.

Publicité

Le gouvernement n’exclut pas de telles mesures, mais s’abstient pour l’heure de s’avancer, renvoyant à la future mission parlementaire. Au passage, il dément toute visée politicienne à quelques semaines d’élections municipales qui s’annoncent difficiles pour la majorité.

Sur le site Web dédié clinquant, le gouvernement rappelle quelques mesures salvatrices à prendre chez soi :

  • Éviter d’encombrer les espaces, afin de réduire le nombre d’endroits où les punaises de lit peuvent se cacher.
  • Laver les vêtements d’occasion à plus de 60 °C ou les placer au sèche-linge au cycle le plus chaud durant au moins 30 minutes ou les congeler.
  • Nettoyer avec un appareil à chaleur sèche les meubles récupérés dans la rue ou achetés en brocante avant de les introduire dans son logement.

Attention, des mesures s’imposent aussi si vous dormez à l’hôtel ou revenez de voyage. Tout est là.

Publicité

Konbini Techno avec AFP

Par Pierre Schneidermann, publié le 21/02/2020