(c) Dani Ploeger

Quelle époque étrange : cet artiste contrôle un robot avec une électrode anale

Un artiste néerlandais, Dani Ploeger, contrôle un robot avec ses fesses. On n'a pas pu s'empêcher de vous en parler.

Dani Ploeger a présenté à Rotterdam son dernier projet, "B-hind", lundi 2 mars. Le principe de "B-hind" est d’intégrer une sonde à électrode dans son sphincter pour contrôler, avec son muscle, un robot.

Il décrit son invention comme "une interface révolutionnaire alimentée par électrode anale qui remplace l’interaction entre les mains et les appareils vocaux et permet un contrôle numérique avancé, ancré à l’intérieur de votre corps".

Publicité

Pour créer cette interface, Dani Ploeger a piraté une sonde à électrode anale nommée Anuform et l’a ensuite configurée pour que les contractions de son sphincter se traduisent en commandes sur un petit robot, nommé Keecker. Ce petit robot français, sorti en 2019, peut avoir toutes sortes d’applications multimédia.

Voici la vidéo de présentation de "B-hind", où notre artiste chypriote fait une démonstration de son installation anale en contractant ses muscles pour activer ce pauvre robot, qui doit être tout traumatisé de l’expérience.

Publicité

B-hind: intimate innovation by dani ploeger from Dani Ploeger on Vimeo.

Le site américain Vice, qui avait envoyé un reporter lors de cette excrémente présentation (pardon), rapporte que Dani Ploeger n’en est pas à son coup d’essai en termes d’installations tech-anales. En 2011, il avait réalisé une performance nommée Electrodes, où il utilisait un système similaire pour jouer de la musique…

Publicité

dani ploeger - ELECTRODE (2011) from Dani Ploeger on Vimeo.

Dani Ploeger n’a pas été entièrement satisfait des réactions du public, lors de la présentation de Rotterdam. "Il y avait des incertitudes et de la confusion", explique-t-il à Vice, "Quelques personnes ont demandé si le produit avait dépassé sa phase de prototype, ou combien en avaient été vendus. Un collectionneur d’art a acheté une électrode scellée sous vide avec des excréments dessus… Quelques personnes sont parties parce qu’elles ont trouvé ça dégoûtant… Deux personnes voulaient l’essayer après ma présentation."

À bientôt pour de nouvelles aventures esthétiques sur Konbini Techno !

Publicité

Par Benjamin Bruel, publié le 03/03/2020