AccueilGaming

RIP : YouTube met un terme à Groovy, le bot musical de Discord

Publié le

par Pierre Bazin

Adieu les soirées musicales sur le serveur.

Qui n’a jamais été ambiancé, ou au contraire dérangé par Groovy sur un tchat Discord ? Ce petit bot proposé sous forme d’add-on sur le célèbre logiciel de communication vocale permet en effet de passer (et partager) des sons et musiques de votre choix avec vos ami·e·s présents sur le serveur Discord. Qu’on l’ait muté au premier jour ou qu’on ait poussé son volume au maximum, Groovy reste un incontournable de Discord, ayant été installé sur plus de 16 millions de serveurs.

Malheureusement, Groovy vit ses derniers jours si on en croit son créateur. En effet le logiciel, d’une simplicité enfantine, lit principalement l’audio des vidéos YouTube pour transmettre le son aux serveurs Discord et cela n’a pas plu au géant Google, propriétaire de la plateforme de vidéos.

La firme a ainsi confirmé à The Verge qu’elle avait pris des mesures contre Groovy en informant ses créateurs que leur invention constituait "une violation des conditions d’utilisation" de YouTube, notamment la "modification du service et son utilisation à des fins commerciales". Google demande que le service disparaisse sous 7 jours, soit le 30 août prochain.

Nik Ammerlaan, propriétaire et créateur de Groovy, a ainsi publié un message, expliquant que lui et son équipe se conformeraient aux exigences de Google :

"Bonjour tout le monde,

C’est avec le cœur lourd aujourd’hui que je vous annonce que Groovy va fermer. L’équipe a beaucoup réfléchi depuis un moment déjà à cette décision et, malheureusement, il n’existe aucune voie où Groovy puisse continuer d’exister. Le 30 août prochain, Groovy fermera. […]

Groovy a été une grande partie de ma vie durant ces cinq dernières années. J’ai commencé parce que le bot de mon ami était à chier et je pensais que je pouvais en faire un bien meilleur. À l’évidence, vous avez été de mon avis. Au cours de ces années, Groovy a lentement évolué d’un projet personnel de bric et de broc à une usine industrielle de compétition. À chaque nouvel utilisateur, les tâches de Groovy devenaient plus difficiles et de nouveaux défis émergeaient. Ces défis ont motivé mon apprentissage et c’est la raison pour laquelle j’ai un boulot maintenant.

Je voudrais remercier chacun et chacune d’entre vous pour avoir utilisé Groovy. Vous avez tous eu une part à jouer dans son façonnage et dans ce qu’il est devenu aujourd’hui. Je vous souhaite une magnifique journée, et rappelez-vous : restez groovy.

Nik,

Créateur de Groovy"

Interrogé par The Verge, Nik Ammerlaan explique que ce genre d’actions intentées par Google était quelque chose qu’il redoutait depuis déjà longtemps. En effet les 250 millions d’utilisateurs estimés utilisaient à 98 % des musiques provenant de YouTube, malgré une prise en charge de Spotify et SoundCloud entre autres.

Cette mise en demeure de Google pourrait d’ailleurs bientôt s’appliquer à d’autres logiciels et bots Discord. Ainsi, le leader du marché Rythm, du même genre que Groovy, compterait 560 millions d’utilisateurs sur plus de 20 millions de serveurs Discord. Interrogé par The Verge, son propriétaire n’a pas répondu à une possible mise en demeure de Google.


Que pensez-vous de la fermeture de Groovy ? Donnez votre avis à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :