AccueilSociété

Sur la plateforme Etsy, les ventes de masques ont explosé

Publié le

par Battiste Delfino

Un beau nouveau créneau pour la plateforme internationale du fait main.

Etsy est une grande plateforme internationale spécialisée dans les articles faits main, souvent vintage. Beaucoup de vendeurs savent y utiliser la machine à coudre et ont donc mis leur talent au service de la lutte contre la pandémie.

Le vendredi 3 avril, jour où les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) – la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique – ont recommandé le port des masques en tissu, Etsy a publié un article de blog, envoyé une notification push et fait parvenir des e-mails aux vendeurs les exhortant à fabriquer des masques en tissu :

"Appel à tous les vendeurs : commencez à fabriquer des masques faciaux […]. Nous connaissons une demande sans précédent et vous pouvez faire la différence."

"C’était comme se réveiller et découvrir que c’était le Cyber ​​Monday [des soldes spécifiques aux boutiques en ligne aux États-Unis, ndlr], sauf que tout le monde ne voulait qu’un seul produit, et que l’offre de ce produit était extrêmement limitée", a déclaré Josh Silverman, PDG d’Etsy, en mai.

Plus de 100 000 boutiques ont donc commencé à proposer des masques à la vente sur le site entre le mois d’avril et de juin, raconte The Verge, qui revient sur ce phénomène.

La vitrine de masques sur Etsy.

Ainsi apprend-on qu’au cours de ces trois derniers mois, les visiteurs du site ont dépensé pour 346 millions de dollars de masques – Etsy prenant une commission de 5 % du pactole au passage.

Au milieu de ces petits vendeurs, quelques boutiques sortent du lot : The Verge rapporte qu’une entreprise de vêtements a vendu environ 500 000 masques en tissu, générant l’équivalent de plus de 3,5 millions d’euros de ventes entre avril et mi-septembre. Le propriétaire, qui souhaite rester anonyme, a déclaré qu’il avait observé une augmentation de plus de 2 000 % par rapport à ses ventes sur l’ensemble de l’année 2019.

Pour ces petits (et moins petits) vendeurs, suivre cette demande a été un défi, mais aussi une opportunité de se faire quelques billets facilement. Les ventes de masques ont commencé à baisser au fil de l’année, à mesure que le nombre de nouveaux cas de coronavirus se stabilisait et que la pénurie de masques se résorbait.

Et, signe que le soufflé retombe ; la valeur boursière d’Etsy décline depuis le mois dernier. Mais les ventes continuent, et les masques en tissu squattent toujours la page d’accueil du site d’e-commerce.


Et vous, vous êtes plutôt masque chirurgical ou belle pièce de tissu ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :