Télétravail : 5 astuces pour faire croire à votre chef que vous bossez

On sait bien que vous passez plus de temps sur "Animal Crossing" que sur cet ennuyeux PowerPoint de présentation.

Avertissement : ce papier est à vocation purement humoristique, cf. le point 5.

Nous sommes "en guerre" et ce pour un long moment. À l’exception des héros du quotidien qui assurent notre alimentation, nos soins et autres besoins essentiels, toute la France est à l’arrêt.

Publicité

Toute ? Non, de petits bureaux improvisés, occupés par d’irréductibles travailleur·se·s, résistent encore au chômage technique. Les entreprises ont désormais accès à une forme moderne d’exploitation de la plus-value du prolétaire : le télétravail.

Qui dit télétravail dit téléflicage chez certains employeurs peu scrupuleux et ce, même si l’activité est largement réduite dans la plupart des secteurs. Aujourd’hui, on vous donne 5 astuces pour faire croire que vous bossez très sérieusement, alors qu’en fait vous attaquez calmement la saison 7 de Friends.

1. La carte piège "diagonale du vide"

Le citadin et, a fortiori le Parisien, est naïf. Persuadé que son mode de vie est partagé de tous, il a tendance à romancer tout environnement qui lui est étranger, particulièrement la campagne (coucou Leïla Slimani). Comme vous aimez à nous le rappeler avec amour et bienveillance dans la section commentaires : Konbini, c’est rempli de Parigots. Vous avez raison, je n’ai jamais réussi à faire comprendre à mes collègues que mon village natal, avec plus de 2 000 habitants, était plutôt considéré comme une "grosse" commune.

Publicité

Cette mauvaise connaissance des zones rurales, utilisez-la à votre avantage. Absent pendant 2 longues heures ? Prétextez une coupure Internet et l’absence totale de réseau mobile, ce qui fait que vous n’avez pas pu répondre à ce fameux call asap suite au report client forwardé. Tranquillement installé à Loches (37), vous avez beau avoir la 4G et la fibre depuis déjà deux ans dans votre patelin… qu’en savent-ils ces citadins bouffeurs de chou kale ?

Cerise sur le gâteau : vous pouvez vraiment simuler du lag ou encore des chutes de connexion avec le petit logiciel utilitaire Clumsy.

Publicité

2. Mr. Robot, mais juste avec Gmail

En 2020, la grande majorité des entreprises utilisent Gmail comme base de leur messagerie pro. Ce qui est bien avec Google, c’est qu’il propose encore plus de fonctionnalités pour ne pas en foutre une, tout en prétendant le contraire.

Le plus important en télétravail, c’est de maintenir une présence régulière via la communication digitale numérique. Ça tombe bien : Gmail vous permet désormais de programmer vos mails, en allant sur le petit chevron à droite de ''Envoyer".

Vous n’avez plus qu’à prévoir une heure en début de journée pour préparer toute sorte de courriels inutiles, de réponses banales et autres non-informations. Peu importe le contenu, personne ne lit vos mails et vous le savez, mais ils ne pourront pas dire que vous n’avez rien fait de la journée s’ils ont reçu 15 mails entre 9 heures et 18 heures ce mardi.

Publicité

À noter que la programmation de messages marche également avec Slack, si vous y installez le bot utilitaire Kyber.

3. La fausse présence en visioconférence

Parfois, une boucle de réponses par mail ne suffit pas. Votre manager vous demande en vocal sur Meet, Zoom ou encore Discord ? Nous avons la solution. Passez-le sur votre téléphone, un écouteur dans l’oreille et vaquez à vos occupations (Animal Crossing en est une).

Utilisez une application qui bloque votre micro par-dessus les applis pour ne pas qu’on vous voit "mute" sur le logiciel en question. De temps à autre, lâchez une petite toux, un petit raclement de gorge pour signifier que vous êtes là et c’est gagné.

Dans le cas où votre présence visuelle (en vidéo) est requise, il faudra passer au niveau supérieur. Enregistrez une vidéo d’une bonne durée de vous devant votre webcam, hochant la tête de manière intéressée.

Ensuite, téléchargez ManyCam et utilisez ce logiciel pour remplacer votre flux de webcam par votre vidéo enregistrée préalablement. Vous diffusez désormais en lieu et place de votre webcam une vidéo de vous en train de suivre attentivement la visioconférence. Enjoy!

Mes collègues sont en pleine conférence de rédaction. Pas moi. © Konbini techno

4. Devenez un "Human of LinkedIn"

"L’invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l’attaque. Celui qui se défend montre que sa force est inadéquate, celui qui attaque qu’elle est abondante."

Pour résumer ces sages paroles de Sun Tzu : "La meilleure défense, c’est l’attaque." Plutôt que d’être dans l’attente, agressez vos managers avec des posts de réseaux sociaux mettant en valeur votre travail et votre esprit disruptif. LinkedIn est évidemment une valeur sûre pour trouver l’inspiration et se faire bien voir de vos managers.

Soyez originaux, parlez de vos missions, d’un long call pro qui vient de se terminer avec un client important et de temps en temps lâchez un selfie à 17 heures légendant : "Petite pause de cinq minutes bien méritée !".

Rappel : l’utilisation de l’émoji fusée est un must have. Ne négligez pas non plus Insta, Facebook et Twitter. Il faut montrer qu’entre vie privée et vie professionnelle, vous avez fait votre choix. Attention, il faut penser à bien régler vos filtres et paramètres de confidentialité et visibilité, il ne faudrait pas que votre boss vous surprenne connecté sur Call of Duty: Warzone depuis 10 heures ce matin…

5. Plus sérieusement, tant que vous êtes là…

On rigole, on rigole, mais il ne faut pas oublier que nous traversons une crise inédite et majeure. Aussi, on en profite pour vous rappeler quelques petits trucs importants :

Prenez soin de vous et de vos proches, et courage !

Par Pierre Bazin, publié le 26/03/2020