© Tesla

Tesla dévoile le Megapack, une batterie géante pour pallier les coupures de courant

Au-delà de l'industrie automobile, Tesla veut fournir des alternatives plus propres et plus stables aux centrales électriques.

Non, Tesla ne se contente pas de fabriquer des voitures électriques (avec des délais de livraison légendaires), et elle tient à vous le faire savoir. Le 29 juillet, l’entreprise d’Elon Musk a dévoilé sur son blog un nouveau produit… mais pas exactement le genre accessible au grand public : le Megapack, une déclinaison géante de sa batterie Powerwall, qui promet de résoudre le problème des coupures de courant dans les gros sites industriels, voire les villes de petite taille. L’idée : prendre le relais des centrales électriques traditionnelles lorsque celles-ci sont surchargées par la demande et pallier les coupures de courant qui en résultent.

Pour ce faire, le Megapack s’inspire de l’expérience géante menée par Tesla en Australie-Méridionale en 2017. Face à la faible fiabilité du réseau électrique local, la firme avait alors installé une batterie au lithium-ion dans ce qui s’apparentait à un pari de millionnaire excentrique : si la centrale n’atteignait pas une capacité de stockage de 100 mégawatts-heure (MWh) en moins de 100 jours, le gouvernement n’aurait pas à payer l’addition.

Publicité

Le pari avait été gagné avec près d’un mois d’avance, et la centrale atteint désormais les 129 mégawatts-heure pour alimenter une communauté de près de 30 000 habitants. Tout en faisant économiser près de 40 millions de dollars à la commune d’Hornsdale, précise Tesla dans son communiqué.

Des centrales électriques zéro émissions

Le secret d’une telle prouesse ? La modularité, la batterie géante étant en fait composée de dizaines de batteries Powerpack, des unités "infiniment évolutives", capables de stocker 3 MWh chacune, et commercialisées depuis 2015. Depuis, une nouvelle centrale de ce type a vu le jour en Belgique. Composée de 140 Powerpacks, elle dispose d’une capacité de stockage de 140 MWh.

Pas bête, l’entreprise a donc recyclé l’architecture pour offrir un produit optimisé. Selon le communiqué, chaque Megapack se présente comme une solution tout-en-un, capable de stocker 3 MWh et de restituer 1,5 MWh. L’idée : stocker et distribuer de l’énergie proprement, à l’échelle que l’on souhaite, en minimisant les coûts structurels, et en laissant le logiciel conçu par Tesla s’occuper de gérer les pics de demande automatiquement et s’améliorer à grands coups de mises à jour "over the air" (à distance, comme les voitures de la marque).

Publicité

Grâce à l’architecture modulaire des unités, Tesla affirme être en mesure de pouvoir monter "une centrale à zéro émissions de 250 MW et d’une capacité de stockage d’1 gigawatt-heure (GWh) en moins de trois mois […]. Le Megapack peut également être connecté à des panneaux solaires, pour construire des centrales d’énergie renouvelable directement."

Dans sa logique d’écosystème, l’entreprise vend également lesdits panneaux solaires depuis sa fusion avec SolarCity en 2016. Ne reste plus maintenant qu’à convaincre des clients.

Par Thibault Prévost, publié le 30/07/2019

Copié

Pour vous :