Trump a-t-il posté une photo classée secret défense sur Twitter ?

Selon des experts américains en armement nucléaire, le président aurait faire preuve d'un niveau d'imprudence sans précédent.

Vendredi 30 août, Donald Trump a publié sur son compte Twitter une image satellite indiquant qu’une explosion aurait eu lieu sur une base de lancement située au nord de l’Iran. Avec son tact légendaire, le président américain a publié la photo afin de nier l’implication de son pays dans l’événement – tout en souhaitant "bonne chance" à l’Iran et diffusant dans le même temps des informations potentiellement classées secret-défense.

Publicité

"Les États-Unis d’Amérique ne sont pas impliqués dans l’accident catastrophique arrivé lors des derniers préparatifs précédant le tir du lanceur de satellite Safir sur le site de lancement de Semnan en Iran. J’envoie mes meilleurs vœux à l’Iran et leur souhaite bonne chance pour déterminer ce qu'il s’est passé à Site One."

Publicité

De nombreux experts du renseignement ont rapidement déclaré que l’image publiée par Trump ressemblait à une photo classée secret-défense, rapporte la CNBC. "Je pense qu’il est très peu probable que les États-Unis aient quoi que ce soit à voir avec l’explosion. Et c’est une mauvaise idée monumentale de donner l’idée que ça pourrait être le cas", s’est agacé Jeffrey Lewis, un expert américain en armes nucléaires.

D’autres, à l’instar de Joshua Pollack, expert en prolifération nucléaire, ont vu dans cette publication la preuve d’une "négligence" et d’une "irresponsabilité" totales de la part du président. En plus de diffuser l’endroit d’où a été lancé le satellite Safir, l’image publiée par Donald Trump donne plusieurs détails clés quant aux conséquences de l’accident, comme le note LCI :

"On apprend [grâce à l’image] que deux véhicules d’assistance sont endommagés, tout comme la remorque du propulseur. Plus problématique pour l’Iran, la tour de montage de la table de lancement et le tracteur-érecteur-lanceur sont aussi bien abîmés. Des informations cruciales qui indiquent à l’Iran le niveau de renseignement que détiennent les Américains sur leur programme de lancement."

Publicité

Des réactions à l’international

Internautes, experts et astronautes regrettent le fait que ces publications puissent mettre en danger la sécurité d’agents en opération secrète ainsi que le travail des bureaux de renseignements américains. Ces derniers cachent par exemple minutieusement la qualité de leurs équipements de surveillance et la très haute qualité de l’image postée par Trump constitue une mine d’informations non négligeable pour les services étrangers.

Mohammad-Javad Azari Jahromi, le ministre iranien des Télécommunications, a quant à lui démenti l’explosion suggérée par Trump. L’ingénieur a publié un selfie sur ses réseaux le montrant devant Nahid, le satellite normalement lancé par la fusée qui aurait été calcinée, selon Trump. Le ministre a également déclaré que la fusée n’avait pas encore été ravitaillée en carburant.

Publicité

"Moi et Nahid ce matin. Bonne journée Donald Trump !"

Donald Trump, lui, persiste et signe : selon lui, l’image n’est pas classée secret-défense et elle est d’ailleurs toujours visible sur son compte Twitter.

Par Lise Lanot, publié le 03/09/2019

Copié

Pour vous :