Gage Skidmore

Trump réclame l'interdiction de toutes les cigarettes électroniques parfumées

Cette déclaration fait suite à la propagation d'une maladie pulmonaire et la recrudescence de fumeurs mineurs.

Lors d’une réunion surprise ce mercredi, le président des États-Unis, Donald Trump, a envisagé de bannir du marché toutes les cigarettes électroniques parfumées non-nicotiniques. Cette réaction fait suite à la propagation d’une maladie pulmonaire encore inconnue qui serait liée auxdites cigarettes (nous vous en parlions ici).

Comme l’a rapporté Bloomberg, Trump a évoqué cette possibilité après en avoir discuté avec des conseillers spécialisés : le secrétaire d’État à la santé Alex Azar et le commissaire en fonction de l’Administration de la nourriture et des médicaments (FDA), Norman Sharpless.

Publicité

En s’adressant aux journalistes, Trump expliquait : "Ce n’est pas seulement un problème général, mais c’est surtout spécifique à nos enfants. Nous allons sûrement avoir à faire quelque chose de très, très drastique à propos de ça."

Le secrétaire d’État Azar a ensuite expliqué que la Food and Drug Administration (FDA) dévoilerait bientôt des directives pour retirer tous les produits parfumés pour e-cigarette du marché. Évoquant cinq millions d’enfants utilisant des vapoteuses de tout type, la situation lui paraissait "alarmante". Cela faisait suite à une déclaration déjà inquiétante de l’Administrateur de la santé publique des États-Unis qui évoquait une réelle "épidémie".

L’idée de régulation n’est pas nouvelle

La décision de la Maison-Blanche vient un jour seulement après que l’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, a appelé à une interdiction complète des e-cigarettes parfumées, propos relayés par le New York Times. La situation relèverait, d’après lui, "d’une crise sanitaire des plus urgentes".

Publicité

Tous ces récents évènements ne font qu’enfoncer un clou déjà bien installé dans le pied des fabricants d’e-cigarettes. L’été dernier, des législateurs comme le sénateur de l’Illinois Dick Durbin ont proposé des réglementations en tout point similaires à celle que Trump a évoqué aujourd’hui.

Le texte de loi porté par Durbin, le SAFE Kids Act, s’il est approuvé, imposera aux fabricants de prouver que leurs parfums n’incitent pas les mineurs à utiliser des e-cigarettes. Mission impossible donc.

Par Bertrand Steiner, publié le 12/09/2019

Copié

Pour vous :