Tuto : retrouvez vos précieuses données que vous avez éparpillées sur le Web

On vous offre un petit tuto pour évaluer la quantité de données perso que vous avez laissées traîner sur Internet.

Il y a quelques jours, Facebook lançait officiellement un outil permettant aux utilisateurs de mieux gérer le contenu de leur profil.

L’idée, c’est de pouvoir supprimer définitivement (ou pas) des messages et publications que vous avez postées ou reçues, afin de pouvoir "faire le ménage" au mieux sur votre profil. Lancée mardi 2 juin, "Manager Activity" permet aussi d’archiver des contenus, c’est-à-dire de les conserver mais de les faire disparaître aux yeux des gens qui vous suivent. Pour l’instant, ce mode n’est disponible que sur les applications Android et iOS.

Publicité

Parce que des données, vous le savez, les réseaux sociaux en ont beaucoup sur vous. Vraiment beaucoup. Du coup, on se propose de vous donner quelques tips pour pouvoir récupérer et identifier vos informations personnelles.

Sur Facebook

En plus de Manager Activity, le réseau de Mark Zuckerberg propose de télécharger l’ensemble des données et activités que vous avez eues depuis votre inscription. Ces dernières sont triées par catégories : photos, pages suivies, ou encore commentaires et messages. Vous avez la possibilité de les télécharger, sur cette page qui les regroupe. Dans la catégorie "activités en dehors de Facebook", vous pourrez également retrouver la liste des sites qui détiennent des informations sur vous, et en effacer l’historique.

Sur Instagram

Pour connaître la façon dont Instagram vous a ciblé, il vous suffit de vous rendre dans "Paramètres", puis "Sécurité", "Accéder aux données" et tout en bas, "Pubs". Vous apprendrez alors certainement des choses terrifiantes sur vous (et probablement totalement random). Vous pouvez télécharger cette liste inquiétante dans la section précédente "Télécharger des données".

Publicité

Pour arrêter ce ciblage publicitaire, il vous faudra passer par Facebook. Dans la section "Paramètres et sécurité", "Publicité", puis "Préférences publicitaires", et enfin, sur la nouvelle page, "Publicités basées sur votre activité sur les produits des entités Facebook que vous voyez ailleurs." Descendez tout en bas, et désactivez cette option (on sait, c’est labyrinthique.)

Sur Google

Si vous n’aviez pas connaissance de cette page, alors, bienvenue dans votre bazar personnel. Cette liste vous donne la possibilité de rechercher absolument tout ce que vous avez fait sur Google, Google Maps ou encore YouTube. À gauche, vous trouverez un petit onglet "Supprimer votre activité". Toutefois, avant de le faire, n’hésitez pas à aller faire un petit tour dans votre historique : le moteur de recherche vous permet de trier les résultats par date, et le résultat peut être assez marrant.

Sur Snapchat

Comparé aux autres, le réseau social offre moins de possibilités de stalker ses propres données. Mais si vous souhaitez recevoir un historique de votre activité, vous pouvez vous rendre sur cette page. On vous enverra alors un fichier ZIP contenant toutes vos informations depuis votre inscription. Bien sûr, cela n’inclut pas les images, ce qui remettrait en cause le principe même de l’application. Snapchat vous préparera le petit dossier en quelques heures.

Publicité

Sur Twitter

Vous trouverez, dans les paramètres de votre compte, rubrique "Confidentialité et sécurité", presque tout en bas, une catégorie "Personnalisation et données". Là, même rengaine : vous pourrez gérer vos paramètres de ciblage publicitaire, mais aussi télécharger toutes vos données depuis votre inscription sur le site.

Nous ne l’avons pas répété à chaque fois, mais pensez bien à vérifier vos paramètres de sécurité pour chaque réseau, si vous êtes sensibles à la récupération de données. Histoire d’être sûr de ne rien laisser au hasard. Les procédés pour vérifier ses données et les personnaliser ne sont pas encore les plus aisés, mais ça peut valoir le coup, si vous avez peur de les retrouver sur des sites obscurs.


Une remarque, une question, un témoignage brûlant à partager ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com !

Publicité

Par Victoria Beurnez, publié le 04/06/2020