AccueilSociété

Twitch annonce une catégorie dédiée "Piscines, spas et plages"

Publié le

par Pierre Bazin

La plateforme assure son soutien aux streameuses victimes de vagues de harcèlement.

La nudité partielle, suggestive ou non, a toujours été un sujet houleux sur la plateforme Twitch. Et depuis quelques mois, Internet devient fou en réagissant de manière véhémente aux nombreux lives proposés (en grande majorité) par des streameuses en maillot de bain.

Pour comprendre les enjeux de ces affaires, il faut remonter il y a un an lorsque Twitch avait décidé d’assouplir légèrement sa politique de modération vis-à-vis de la nudité. En temps normal, la présentation "suggestive" du corps humain, même couvert au niveau des zones intimes (maillots de bain) est interdite sur la plateforme de streaming. Cependant, suite à des plaintes d’artistes de bodypainting par exemple, Twitch avait mis en place des "exceptions contextuelles" pour permettre les lives présentant certaines formes de "nudité" justifiées par la situation.

C’est ainsi que les streams depuis un jacuzzi, une plage ou une piscine sont devenus un des rares moyens d’être en maillot de bain sur la plateforme de diffusion d’Amazon. Toutefois la montée de vagues de harcèlement vis-à-vis de streameuses a décidé Twitch à intervenir et à s’exprimer sur le sujet.

Une séparation distincte pour une position plus claire

Dans un billet publié sur leur blog officiel, l’équipe de Twitch assure son soutien à ce type de live et se réengage fermement contre les différents harcèlements que les streameuses ont pu subir ces dernières semaines. Ils expliquent que la nudité ou les contenus sexuels suggestifs sont toujours interdits mais que leurs "exceptions contextuelles" sont, elles, bien d’actualité.

La plateforme a d’abord fait un léger mea culpa sur les possibles quiproquos que leurs règles, jugées peu claires, auraient pu engendrer. Puis Twitch annonce la création d’une catégorie spéciale "Pools, Hot Tubs and Beaches" ("Piscines, jacuzzis et plages") dédiée à ces types de live. L’idée est de pouvoir séparer ces streams de la catégorie classique "Just Chatting" ("Discussion") pour mieux guider les viewers.

"Tout d’abord, personne ne mérite d’être harcelé pour le contenu qu’il choisit de diffuser, son apparence ou son identité, et nous prendrons des mesures contre quiconque perpétue ce type de toxicité sur notre service. Deuxièmement, bien que nous ayons des directives sur le contenu sexuellement suggestif, être jugé sexy par d’autres n’est pas contraire à nos règles, et Twitch ne prendra pas de mesures coercitives contre les femmes, ou quiconque sur notre service, pour leur attractivité perçue."

À noter que dans le même temps, Twitch a également annoncé la création de plus de 350 nouveaux "tags" destinés à préciser la nature d’un stream. Parmi eux, on retrouve de nombreux termes relatifs aux communautés discriminées telles que "LGBT" ou encore "transgender".


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :