Twitter fait machine arrière sur son opération de karchérisation massive

Le réseau social a finalement décidé d'attendre avant de supprimer tous les comptes inactifs.

Si ça fait des mois que vous repoussez votre prochaine connexion à Twitter, vous avez peut-être reçu un email vous prévenant de la suppression possiblement imminente de votre compte.

Eh oui, le réseau social a confirmé, dans un mail à Tech Crunch vouloir bannir ses membres endormis : tous les comptes qui n’ont pas été utilisés depuis au moins six mois vont disparaître.

Publicité

Dans l’email, Twitter a justifié cette procédure qui doit "proposer aux utilisateurs le contenu le plus pertinent et le plus fiable".

Pour sauver son compte, il faut se connecter avant le 11 décembre

Entre autres, cela va permettre de libérer des noms d’utilisateurs. Mais c’est aussi, et surtout une stratégie du réseau social pour inciter les twittos à se connecter régulièrement.

En fait, cette politique de suppression des comptes inactifs a toujours fait partie des conditions d’utilisations du réseau. Twitter ne l’avait juste jamais véritablement mise en œuvre auparavant, si ce n’est lors d’une opération seek and destroy sur les nombreux bots.

Publicité

Il y a quelques jours, toutes les personnes ne s’étant pas connectées depuis six mois ont reçu un email les informant que leur compte serait supprimé. Pourtant, il y a à peine quelques heures, la plateforme a finalement fait machine arrière.

La suppression des comptes attendra qu'un moyen soit trouvé pour sauvegarder les comptes des internautes défunts. L’entreprise a en effet annoncé le développement d’une "mise en mémoire" de ces comptes, qui sera faite avant de procéder au grand ménage.

Elle s'est exprimée à ce sujet : "Nous vous avons entendu autour de l’impact que cela pourrait avoir sur les comptes des personnes décédées. C’est quelque chose qui nous avait échappé. Nous ne supprimerons pas de compte inactif avant de créer une nouvelle façon pour les gens de mémorialiser les comptes."

Publicité

Une sauvegarde des comptes-souvenirs

En effet, l’annonce a fait réagir assez négativement sur les réseaux sociaux : quid des comptes d’utilisateurs disparus depuis, sorte de "mémorial" pour ceux qui restent ? Un grand nombre d’utilisateurs y sont allés de leurs histoires personnelles pour témoigner de la nécessité de ces souvenirs virtuels.

Twitter, qui n’avait manifestement pas considéré la question, a répondu assez rapidement à la polémique.

Publicité

Quant à la façon dont ils vont procéder, aucune information n’a été donnée. Ce ne sera pas la première apparition d’archives mémorielles numériques : Facebook s’est déjà essayé à l’exercice, on vous en parlait justement dans cette vidéo :

Par Victoria Beurnez, publié le 28/11/2019

Copié

Pour vous :