AccueilGaming

Ubisoft va faire débarquer des NFT un peu partout dans ses jeux

Publié le

par Pierre Bazin

La nouvelle étape du "pay-to-win" ?

Le géant français des jeux vidéo Ubisoft va devenir le premier éditeur d’envergure à permettre d’utiliser dans ses jeux des NFT, ces jetons numériques dont les propriétés certifiées bouleversent le marché de la culture. Baptisés "Digits", ces NFT (non-fungible tokens, ou jetons non fongibles en français) seront commercialisés en édition limitée sur la plateforme Ubisoft Quartz, à destination des joueurs PC, à partir de jeudi dans neuf pays, a annoncé l’entreprise mardi.

Chargement du twitt...

Premier jeu à en bénéficier : Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint, un jeu de tir "AAA" sorti en 2019 et qui n’a pas rencontré le succès escompté malgré un budget hollywoodien. Concrètement, un joueur pourra, par exemple, acquérir un design, une arme ou un véhicule unique comportant un propre numéro de série, visible par tous les autres joueurs.

Ces NFT garderont également la trace de leurs propriétaires actuels et précédents pour les années à venir, grâce à un certificat de propriété inscrit dans une "blockchain", un système dit inviolable aussi utilisé pour authentifier les transactions d’échanges de cryptomonnaies. Ils pourront donc être remis en vente pour que d’autres joueurs puissent les acquérir en dehors de l’écosystème Ubisoft.

Les NFT, ces jetons numériques uniques, ont secoué ces derniers mois le monde de la culture et du divertissement, avec de nombreux projets liés à l’art contemporain, au cinéma ou encore à la musique. Cette première expérience à grande échelle, fruit d’un travail de recherche mené par Ubisoft depuis quatre ans, s’inscrit dans la volonté affirmée du groupe de se positionner sur le "métavers".

"C’est la révolution industrielle de demain. Avec des outils comme la blockchain et le développement de cryptomonnaies, on va pouvoir créer de nouvelles règles qui s’appliquent à l’échelle du monde […] Cela ouvre une nouvelle frontière", avait déclaré Yves Guillemot, PDG d’Ubisoft, fin novembre dans le quotidien Les Échos.

"On se rend compte que la blockchain est en train de poser les bases d’une nouvelle économie digitale. En tant qu’acteur du jeu vidéo, on ne peut pas ne pas s’emparer de ces outils. On voit dans les NFT une valeur supplémentaire pour nos joueurs", complète auprès de l’AFP Nicolas Pouard, responsable des initiatives blockchain d’Ubisoft.

Konbini techno avec AFP


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :