AccueilSociété

Un adolescent aurait assassiné son voisin pour la fame sur TikTok

Publié le

par Konbini Techno

Une histoire qui conjugue TikTok, une grosse voiture bruyante et Karen.

À l’heure où nous publions ces lignes – 18 heures, en pleine canicule –, c’est le moment de se plonger dans le drama. Sauce TikTok. Un jeune homme du nom de Zachary Latham, 18 ans, a été mené devant la justice après le meurtre de son voisin, William Durham, un père de famille de 51 ans. L’affaire, d’abord dévoilée par le New York Times, semblait être une sordide histoire de voisinage.

Latham était connu dans le quartier depuis son déménagement en 2018 pour sa conduite irresponsable, alors qu’il n’avait que 16 ans, rapporte le média américain. Après moult provocations et excès de vitesse mettant le voisinage en danger, le père de famille Durham, excédé, a fini par aller s’en plaindre à la famille du jeune homme, qui vit avec sa femme Sarah.

"Karen is not my name"

Les tensions se sont calmées pour un temps. Mais, en avril dernier, elles ont repris de plus belle. C’est là que l’histoire, rapportée par Dazed, est devenue bizarre. À commencer par l’arrivée soudaine de "Karen", star malgré elle du compte TikTok de Lantham. Karen, si vous n’êtes pas familier avec la culture du Web américain, c’est le nom caricatural donné aux ménagères blanches, souvent supportrices de Trump – un phénomène très bien résumé par Le Monde.

La Karen en question, ici, c’est Catherine Durham, femme et désormais veuve de William. Le 6 avril, soit un mois avant le meurtre du patriarche, Latham a décidé de se filmer en plein accrochage avec la femme, l’assaillant du patronyme "Karen" à tout va. Jackpot pour Latham, puisque sa vidéo atteint les trois millions de vues sur TikTok.

@c6_zaach

Karen hates my car😂##levelup ##CookieWithACause ##karen ##foryoupage##fyp

♬ original sound - c6_zaach

Pas peu fier d’avoir percé, le jeune Latham décide d’en informer la star de la vidéo : il décide tout simplement de se garer devant chez eux et de hurler : "Hé Karen, on a percé !" Les commentaires de la vidéo, enthousiastes, suggèrent de balancer des œufs sur la maison des Durham ou encore de crever leurs pneus.

Latham, qui prend décidément goût au succès, tente une deuxième fois l’expérience. Sur son compte, on retrouve ainsi une vidéo de lui-même en pleine confrontation avec l’un des fils Durham. 159 000 vues.

@c6_zaach

Karen’s son found out the video went viral and tried taking me out of the car😂Blow this up for part 3 ##karen##keepingbusy ##hemad ##fyp##foryoupage

♬ original sound - c6_zaach

Les aléas de voisinage en temps de Covid-19

Pas de chance pour les Durham, qui commencent légèrement à paniquer face à ce voisin envahissant : difficile de porter plainte en ces temps de pandémie. Ils contactent la police, comme d’autres familles du quartier, sans réaction tangible de la part des autorités.

C’est seulement un mois plus tard, le 4 mai, que l’histoire devient vraiment tragique. Alors que Zachary Latham aurait, une énième fois, dérapé devant l’un des fils de la famille Durham, cette dernière se sent provoquée et décide de prendre les choses en main.

Alors que les membres de la famille Durham poursuivent Latham jusque chez lui, sa femme Sarah est déjà présente, en train de filmer la scène de loin dans son garage. Lorsque les Durham rejoignent Latham, ils trouvent ce dernier armé d’un pistolet paralysant et de deux couteaux.

Sarah aurait alors, selon eux, menacé la famille : "Je vous promets, vous devriez reculer, parce que vous n’allez pas aimer ce qui va se passer." La famille a continué d’avancer, et là, catastrophe : Latham a fait usage de son pistolet sur l’un des deux fils avant de lui balancer un couteau. Le père s’est alors jeté en avant pour bloquer physiquement Latham.

C’est à ce moment-là que ce dernier l’a poignardé à de multiples reprises, dont "un coup fatal dans l’aisselle qui lui aurait perforé le poumon", comme le rapporte le New York Times.

La vie contre la fame ?

Le point louche dans cette histoire, c’est la possibilité, selon l’avocat de la famille Durham, que le meurtre ait été mis en scène pour faire le buzz sur TikTok. Vous vous dites : c’est une aberration ! Toutefois, ce n’est pas la première fois, outre-Atlantique, qu’une sordide affaire est déclenchée par une recherche de popularité sur les réseaux sociaux.

Selon les avocats de la famille Durham, "si Latham sentait le danger pour sa femme ou lui, ils seraient rentrés se protéger à l’intérieur, auraient appelé la police et y seraient restés. Ils ne l’ont pas fait parce qu’ils avaient prévu la scène, voulaient piéger les Durham, les attaquer, et filmer le tout pour TikTok". Latham, lui, plaide la légitime défense. Par ailleurs, les Durham (père excepté, donc) ont été accusés de violation de propriété privée.

En revanche, l’inculpation de Latham pour homicide, assaut aggravé et détention illégale d’armes ne l’empêche pas de continuer à poster des vidéos sur TikTok.


Qu’avez-vous pensé de cette histoire ? Parlez-nous en à hellokonbinitechno@konbini.com !

À voir aussi sur techno :