AccueilSociété

Un Boeing a sous-estimé sa cargaison d’une tonne à cause d’une petite lettre

Publié le

par Julie Morvan

© Tim Dennert/Unsplash

"Maman, j’ai détraqué l’avion."

Une nouvelle qui ne va pas faire plaisir à tous ceux que les trajets en avion effraient. En juillet 2020, quelques lettres ont suffi à provoquer un "incident grave" à bord d’un Boeing 737 reliant Birmingham à Majorque. Selon la BBC, après la mise à jour d’un logiciel, toutes les passagères à bord ont été prises par erreur pour des enfants, ce qui a considérablement biaisé les estimations de charge de l’avion.

Le logiciel avait en effet été programmé dans un autre pays, où le titre "Miss" ne désigne pas une passagère mais… un enfant. Une différence de taille, et surtout de poids : alors que le système de réservation estimait le poids moyen des femmes à 69 kg, celui des enfants tournait autour des 35 kg. Résultat : la charge du Boeing 737 a été sous-estimée de plus d’une tonne, 1 244 kg précisément, ce qui aurait pu poser au problème au décollage.

L’erreur était passée inaperçue : la mise à jour du système de réservation avait été faite alors que la compagnie Tui Fly avait suspendu son activité pendant plusieurs mois en raison de la pandémie. Le vol entre Birmingham et Majorque s’est d’ailleurs déroulé sans encombre : selon l'Air Accidents Investigation Branch, cette erreur de calcul aurait dû entraîner une modification de l’élan de seulement 0,1 % au décollage.

Une marge minuscule donc, mais qui s’est quand même répétée sur deux autres vols le même jour. Par conséquent, les réservations automatisées suivantes ont donc été vérifiées à la main pour s’assurer que les passagères avaient bien été enregistrées sous le titre "Ms" et non "Miss". Trois jours plus tard, une nouvelle forme de vérification officielle a été mise en place.


Si vous non plus vous n’êtes jamais serein en avion, vous pouvez nous écrire à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :