Un cartographe établit un classement scientifique (et impitoyable) des émojis "globe"

Une note entre 1 et 10 qui juge avant tout le respect de la géographie physique.

Jules Grandin est cartographe de formation. Selon toute probabilité, son œil aguerri ne peut pas rester indifférent à des images qui représentent le monde. Aussi n’est-il pas surprenant qu’il décide, un beau jour, sur Twitter, de donner son verdict sur les représentations de la Terre que l’on croise le plus au quotidien sans s’en rendre compte : les émojis "globe".

Comme le dessin des émojis varie selon les plateformes ou le matériel constructeur, il a fallu comparer les 14 globes que l’on trouve sur le marché, d’Apple à Twitter, en passant par Mozilla. Il a également été convenu de passer au crible ceux centrés sur l’Europe et le continent africain (il y a également des émojis centrés sur l’Australie, d’autres sur l’Amérique).

Publicité

Les critères pris en compte pour ce grand concours ? La fidélité à la géographie physique (respect des proportions, dessin des pays et des côtes etc.), le respect de la forme sphérique, la politique cohérente (ou non) de simplification et le dessin en général.

Au final, ces quelques critères ont permis d’établir une note entre 1 et 10. Sans vous dévoiler le palmarès complet, nous ne résistons pas au plaisir de vous dévoiler le grand perdant, l’émoji globe de Mozilla :

Publicité

Verdict impitoyable du juré : " TOUT EST TROP GROS ET TROP ÉPAIS, généralisation cartographique réalisable par un enfant de 3 ans qui s’embête, PAS UN GLOBE, je vous demande de vous arrêter".

Voici le thread complet :

Publicité

À la suite de cette analyse, un twitto a suggéré au cartographe de réitérer sur les émojis "carte" :

Par Pierre Schneidermann, publié le 06/03/2020