AccueilSociété

Un Instagram pour les enfants ? Probablement une très, très mauvaise idée

Publié le

par Benjamin Bruel

Des associations exhortent Mark Zuckerberg à mettre à la poubelle le projet "Instagram Kids".

Une version spéciale de la plateforme de partage de photos est en développement chez Facebook. Un "Instagram Kids", exclusivement destiné aux enfants de moins de 13 ans – qui sont actuellement censés ne pas pouvoir utiliser l’appli. Et c’est très probablement une terrible idée.

Le site américain Buzzfeed nous apprenait, dans un mémo interne obtenu le 18 mars dernier, que le développement d’une appli pour les enfants était une "priorité" chez Instagram. Une information confirmée le lendemain par un porte-parole d’Instagram au Guardian. "Nous explorons l’idée d’une expérience contrôlée par les parents sur Instagram pour aider les enfants à rester en contact avec leurs amis, découvrir de nouveaux hobbies et intérêts", expliquait le porte-parole.

Quels sont les arguments de Facebook ? Dans un article de blog, le site explique que malgré la limite d’âge, certaines personnes mentent sur leur âge – parfois avec la complicité des parents. L’argument numéro 1 du site semble donc être la sécurité des enfants et préadolescents en ligne, grâce à une safe place dédiée et calibrée pour eux.

À lire aussi : Pourquoi je ne mettrai des photos de mes enfants sur les réseaux sociaux

Facebook n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai : Messenger Kids existe outre-Atlantique depuis 2017. Sur cette appli de messagerie destinée aux plus petits, les parents doivent valider chaque nouvelle conversation avec un nouveau contact. Une règle dictée par les lois américaines à Facebook qui, si elle autorise le fait de lancer des applis pour les enfants, défend par exemple de réaliser un ciblage publicitaire sur ce type d’application. Instagram Kids obéirait aux mêmes règles.

L’apparence, la mise en scène et l’image de marque

Malgré l’absence de profits publicitaires, on voit pourtant bien se dessiner les avantages d’une telle application pour l’entreprise. Le réseau Facebook est vieillissant et attire moins les jeunes, qui lui préfèrent Instagram ou TikTok. Instagram Kids serait un moyen de garder les plus jeunes dans le giron de la galaxie des applis made in Zuckerberg, tout en les préparant à passer, quelques années plus tard, sur les versions adultes. Une stratégie claire et évidente.

Et une mauvaise idée, pour les enfants. Dans une lettre datée du 15 avril, une vingtaine d’associations internationales et des spécialistes des droits des enfants demandent au réseau social d’abandonner ce projet. "Instagram […] exploite les peurs de manquer des occasions et le désir d’être approuvé par ses pairs pour [encourager] les enfants et adolescents à constamment regarder leurs appareils et partager des images avec leurs followers. L’accent est mis sans relâche sur l’apparence, la mise en scène et l’image de marque […]", écrivent sans détour les auteurs de cette lettre à Mark Zuckerberg.

Ces associations mettent en avant les entraves d’une telle application au bon développement des enfants et l’addiction aux réseaux sociaux. Ils s’attardent aussi sur l’absurdité des arguments de Facebook : "Les enfants âgés de 10 à 12 ans qui possèdent des comptes Instagram ont peu de chance de migrer vers une version 'infantile' de la plateforme, écrivent-ils. […] Si la collecte de précieuses données familiales et la culture d’une nouvelle génération peuvent être bénéfiques pour Facebook, cela augmentera l’utilisation d’Instagram par les jeunes enfants particulièrement vulnérables."

D’autant plus que la capacité de Facebook, ô combien familier des échecs en tout genre dans la protection de fuites de données de ses utilisateurs, à protéger les informations des enfants et intrusions de prédateurs divers sur l’application peut être sévèrement questionnée.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :