(c) Logo Youtube / Montage Konbini Techno

Un mini bug permet de faire sauter les publicités sur YouTube

Un petit point dans l'URL, et tout change !

Un thread vient d’enflammer Reddit. Dans le sub r/webdev, un utilisateur, unicorn4sale (on adore le nom), a montré comment un simple petit point ajouté dans l’URL d’une vidéo YouTube permettait de faire sauter les pubs au début et au milieu de la vidéo. Preuve par l’exemple avec la récente vidéo de notre hacker, qui s’amuse à piéger les tricheurs sur PUBG :

  • Version classique (donc avec pub) de l’URL : https://www.youtube.com/watch?v=1TKL_bf_zTM
  • Version buguée (donc sans pub) : https://www.youtube.com./watch?v=1TKL_bf_zTM

Vous la voyez la différence ? Juste après youtube.com, un petit point a été ajouté, et ça change tout. Le même utilisateur explique que cette petite technique marche aussi sur d’autres sites Web avec des paywall, comme celui du New York Times.

Publicité

L’explication ? Dans certains cas, il est possible d'ajouter des points dans une URL sans que cela ne change rien à la requête (c’est d’ailleurs le seul caractère qui permet cela). C’est selon le bon vouloir des développeurs, qui ont rendu possible (ou non) cette option.

Mais quand on déforme ce nom de domaine, certains éléments extérieurs ne le "reconnaissent" plus s’ils ne sont pas configurés pour. C’est le cas de nos publicités YouTube, qui n’ont plus leur droit de cité, ne reconnaissant plus leur hôte. Ceci étant dit, trois questions profondes se posent :

1) Mais comment cela se fait-il que personne ne l’ait remarqué (ou divulgué) avant ?
2) Mais comment cela se fait-il que les ingénieurs chez YouTube n’aient pas anticipé ce trick simplissime ?
3) Combien de temps ce bug va-t-il perdurer ? Notre pronostic : vraiment pas longtemps, étant donné qu’il a fait le tour du Web. Il se peut même que cela ne marche plus à la publication de l’article.

Publicité

En attendant, loin de nous l’idée de vous inciter à court-circuiter l’écosystème de YouTube. C’était l’aspect bug qui nous intéressait. Ceux qui ne supportent pas la pub pourront se jeter sur YouTube Premium (11,99 euros par mois).

Par Pierre Schneidermann, publié le 12/06/2020