AccueilSociété

Un modèle de la légendaire DeLorean bientôt 100 % électrique ?

Publié le

par Corentin Jouathel

© DeLorean Motor Company

Pour un retour vers le futur pop écolo.

C’est sans conteste le bolide le plus mythique du 7e art. Indissociable des films Retour vers le futur, la DeLorean DMC-12 a bercé d’illusions tant de générations. Le véhicule, utilisé par les héros pour traverser le temps, continue d’illuminer les héritiers du "Doc" Emmett Brown. À l’instar des chaussures autolaçantes de Marty McFly, une réplique du célèbre véhicule pourrait ainsi resurgir.

Un exemplaire de ce type était déjà sorti d’usine entre 1981 et 1983, en Irlande du Nord, mais dans un nombre restreint (8 853 unités). Des constructeurs invétérés souhaiteraient remettre en circulation la voiture d’anthologie, cette fois-ci 100 % électrique.

L’idée plane au-dessus du monde automobile depuis quelque temps. Après avoir repris à son compte la marque suite au dépôt de bilan de l’entreprise mère, la DeLorean Motor Company (DMC) espère relancer ce projet fantasque. Mais nombre d’obstacles juridiques se dressent sur son chemin.

La situation se débloque progressivement en 2015, grâce à une loi spécifique élaborée par le Congrès américain : en respectant certaines règles environnementales et de sécurité, les petites entreprises sont dorénavant habilitées à mettre sur le marché des reproductions d’anciennes voitures.

Jusqu’alors récalcitrante, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), entité veillant à la sûreté routière aux États-Unis, finit par rendre effective cette législation. Les planètes s’alignent enfin pour la DeLorean Motor Company, non sans retard. Sur son site, l’entreprise explique que ces lenteurs normatives ont occasionné nombre de défections dans ses rangs.

Un modèle électrique, en conformité avec la législation écologique

D’autant que d’autres imprévus, de nature environnementale, viennent encore contrecarrer les plans de la société. La législation en vigueur imposera, dans un futur proche, la conception de moteurs rejetant une pollution soutenable. Une nouvelle complication inopinée, poussant l’entreprise à revoir ses plans de fond en comble :

"Le moteur que nous voulions utiliser en 2015 répondait aux normes d’émission jusqu’en 2022. Nous espérions alors entrer en production en 2017 avec une fenêtre d’utilisation de 3-4 ans avant de passer à un autre moteur. Il semblerait que ce moteur puisse désormais être utilisé jusqu’en 2024, mais construire une voiture avec un moteur aussi près de la fin de son cycle de vie ne paraît pas être une bonne idée."

En anticipation de ces contraintes juridiques imminentes, le constructeur décide de troquer son moteur à combustion originelle pour un système 100 % électrique. Histoire de naviguer dans l’espace-temps en harmonie avec l’environnement (ou presque).


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :