GIF Youtube (Libretro)

Cet émulateur vous ouvre les portes du rétrogaming japonais

Si vous voulez traduire de l’anglais vers le japonais ou un autre langage, Retroarch le fera aussi.

Vous avez déjà voulu jouer à ces classiques du jeu vidéo japonais qui n’ont jamais eu une traduction digne de ce nom (ou une traduction tout court) ? Eh bien maintenant, vous pouvez !

Retroarch était déjà une interface extrêmement populaire pour tous types d’émulateurs d’arcades ou de consoles, et sa nouvelle mise à jour risque de la faire entrer dans le hall of fame des gamers. Sa dernière version 1.7.8 introduit désormais un add-on, activé par défaut, qui pourra traduire du japonais vers l’anglais.

Publicité

Cette fonctionnalité, qui repose sur l’implémentation d’une intelligence artificielle (IA) dans l’interface de l’émulateur, vous fera échapper à la mise en pause toutes les trois secondes pour aller sur Google Traduction.

C’est clairement une option de choix pour ces jeux japonais qui n’ont pas encore eu de traduction réalisée par des fans. Mais l’outil n’est pas à sens unique : si vous voulez traduire de l’anglais vers le japonais (pour vous améliorer, qui sait ?) ou un autre langage, Retroarch le fera aussi !

"All Your Base Are Belong to Us"

Petite mise en garde tout de même, vous aurez à suivre tout un processus pour faire fonctionner la traduction par IA convenablement. De la même façon, ces traductions ne seront pas de la grande littérature. Comme vous pouvez bien l’imaginer, leur qualité sera équivalente à celle des services de traduction classiques, donc un peu robotiques.

Publicité

Cet aspect un peu brut ne devrait pourtant pas vous décourager, surtout quand on voit certaines traductions officielles (petit clin d’œil à Zero Wing). Cela devient même une option des plus intéressantes quand vous cherchez au moins à comprendre l’intrigue d’un jeu, les différentes fonctionnalités de celui-ci.

En plus d’apporter une aide jusqu’alors inexistante, cette fonctionnalité laisse entrevoir une manière d’exporter des classiques à l’étranger, manière dont pourraient s’inspirer les développeurs.

Publicité

Par Bertrand Steiner, publié le 02/09/2019

Copié

Pour vous :