(© CC)

Message aux allergiques aux poils de chat : il y a peut-être un vaccin

En vaccinant les bêtes poilues, des scientifiques suisses prétendent pouvoir réduire les réactions allergiques.

Le chat, c’est quand même pas mal comme animal, on ne va pas se le cacher. Sa silhouette gracieuse et son attitude hautaine font qu’une partie de notre espèce lui voue un culte à peine caché – surtout sur Internet, inutile de le rappeler.

Dans un contexte où 25 à 30 % de la population est maintenant allergique à quelque chose, le problème persistant des félins reste l’allergie à leurs poils, empêchant pour beaucoup tout contact avec l’animal tant chéri. Tristesse. Cependant, des scientifiques suisses de l’université de Zurich disent avoir mis au point un vaccin qui pourrait rendre les chats hypoallergéniques.

Publicité

Les allergies aux matous ne sont pas causées par les poils à proprement parler, mais par une protéine collée dessus. Nommée Fel-d-1, elle est présente dans la salive et les larmes de l’animal. Elle se répand sur le pelage du chat au moment de sa toilette. Quand la protéine se retrouve dans l'atmosphère, elle peut déclencher des réactions allergiques chez de nombreux humains : yeux gonflés, asthme et autres réjouissances.

Le vaccin, nommé très poétiquement "Hypocat", est donc composé de la protéine allergène et d’une particule virale. En injectant ce produit à l’animal, son organisme devrait sécréter des anticorps agissant contre la Fel-d-1, réduisant de facto son effet allergène.

S’il existe déjà quelques moyens pour tenter de lutter contre cette allergie (désensibilisation, shampoings antiallergiques), l’efficacité de ces méthodes reste pour le moment relative. Est-ce parti pour changer ? On devrait le savoir en 2022, date annoncée par les chercheurs pour la commercialisation du vaccin.

Publicité

Par Bertrand Steiner, publié le 14/08/2019

Copié

Pour vous :