(c) NG Biotech

Une entreprise bretonne lance un test de dépistage "ultra-rapide" du Covid-19

La start-up NG Biotech a mis au point un test de diagnostic au Covid-19, une première en France.

La société spécialisée en biotechnologie NG Biotech, basée à Guipry en Bretagne, lance ce mardi 1er avril la production de ses premiers tests de dépistage sérologiques "ultra-rapides" du Covid-19.

Il s’agit du premier test de ce type à être lancé en France, avec un objectif de commercialisation de 70 000 avant la fin du mois. Ce test capillaire a d’ores et déjà obtenu le marquage CE, après avoir fait l’objet d’une campagne d’évaluations cliniques, nous apprennent Les Échos.

Publicité

De quoi s’agit-il, précisément ? D’un test tout-en-un à usage unique qui permet de détecter la présence d’anticorps spécifiques au Covid-19 et de savoir si, oui ou non, la personne "est ou a été en contact avec le virus", précise Alain Calvo, directeur du développement stratégique de NG Biotech.

Une goutte de sang, prélevée à l’aide d’un auto-piqueur à la manière d’un glucomètre, est ensuite posée sur une bandelette qui réagit aux anticorps spécifiques à ce coronavirus. Quinze minutes plus tard, on sait si la personne a développé une immunité, même si celle-ci n’a pas été malade. Ce qui présente un intérêt certain, puisque de nombreuses personnes infectées ne présentent pas de symptômes et ne savent pas, ainsi, si elles sont immunisées contre la maladie du virus.

Une manipulation simple et rapide, en somme. NG Biotech, spécialisée dans la détection rapide d’antibiorésistance, indique au quotidien économique avoir démarré "les travaux de R&D il y a quatre mois" et a fait l’objet d’évaluations cliniques auprès de l’hôpital Lariboisière et de l’AP-HP Université Paris Saclay notamment.

Publicité

Le test sérologique, nommé NG-Test IgG-IgM Covid-19, va donc pouvoir être commercialisé prochainement. La production en série démarre ce mois-ci, avec un objectif immédiat de 70 000 test, avant de passer à un million en juillet puis deux millions par mois. Le test sérologique sera utilisé par les professionnels de santé en priorité, afin de savoir s’ils ont développé des anticorps et leur permettre de travailler plus sereinement dans les temps à venir.

Par Benjamin Bruel, publié le 01/04/2020