Une extension permet déjà de révéler les likes cachés par Instagram

Après les tests de likes invisibles lancés par la plateforme, l'extension Chrome pour le retour des cœurs.

Cela fait plusieurs mois qu’Instagram tente de donner un nouveau visage à sa plateforme en lançant à l’international une chasse aux faux abonné·e·s, aux faux commentaires et aux faux likes ainsi qu’en annonçant l’invisibilité du nombre de likes sur les photos.

Depuis le début de l’année, ce test des likes invisibles touche une partie des utilisateur·rice·s françai·se·s dans le but de "baisser la pression d’Instagram", de faire en sorte "que ce ne soit plus un lieu de compétition mais un espace où les gens pourraient reconnecter avec les gens qu’ils aiment et les choses qui les inspirent" et de "réduire l’anxiété et le phénomène de comparaison sociale" pour se concentrer "sur les photos et vidéos […] partag[ées et] pas sur le nombre de 'J’aime' [que les publications] obtiennent".

Publicité

Cette annonce n’a pas été accueillie avec enthousiasme par tou·te·s. Pour celles et ceux qui monétisent leur activité sur Instagram et décrochent des partenariats rémunérés grâce au nombre de likes que leurs publications récoltent, ce changement annonce la fin d’une mécanique bien huilée.

C’est en réponse à ces inquiétudes que le site d’analyses des réseaux sociaux Social Insider a conçu une extension Chrome appelée "The Return of the Likes" ("Le retour des likes", ndlr). L’extension, précise PetaPixel, a été créée pour révéler le nombre de likes et de commentaires même si Instagram a déjà fait disparaître ces informations de votre compte.

Social Insider explique que l’outil a été pensé pour que les "annonceurs puissent avoir une vue d’ensemble rapide des statistiques lorsqu’ils collaborent avec d’autres entreprises, agences et surtout, avec des influenceur·se·s". Par définition, l’extension n’est évidemment pas disponible directement sur l’application mais seulement sur la version Web de la plateforme : il faut donc vraiment vouloir espionner ses voisin·e·s pour connaître leurs performances statistiques.

Publicité

Par Lise Lanot, publié le 05/12/2019