AccueilSociété

Une influenceuse se fait pirater son Insta, le hacker présente ses excuses

Publié le

par Corentin Jouathel

crédits : Westend61 / Getty

Un voleur sensible et poli.

C’est un mal répandu, souvent inévitable. Les influenceurs empreints de succès sont régulièrement victimes d’actes de piratage. Mais les miracles surviennent parfois, et ces mésaventures peuvent connaître un épilogue heureux. L’histoire de Marine Thyreau, rapportée par Le Maine libre, en est une illustration.

Sous le pseudonyme @tyu_marine, cette mère retrace sur les réseaux sociaux sa vie quotidienne à travers celle d’Ayden, son fils cadet. Âgé de bientôt 3 ans, le garçonnet souffre d’insuffisance rénale de stade terminal et attend patiemment un donneur pour une greffe. Dans son combat, la Sarthoise peut s’appuyer sur le soutien indéfectible d’une solide communauté virtuelle. Sa page Instagram totalise aujourd’hui 38 000 abonnés.

Le 7 décembre dernier, son compte est la cible d’une attaque informatique. Ce jour-là, la jeune femme reçoit sur son téléphone un message lui intimant de procéder à une confirmation d’identité. Elle s’exécute mécaniquement, avant de rebrousser chemin. Le soir tombant, son compte est devenu inaccessible : le mal est fait, le pirate a frappé.

Un argumentaire convaincant

En naviguant sur le compte de son conjoint, elle note que nombre de ses publications ont été supprimées. Dans l’urgence, l’influenceuse crée une nouvelle page pour informer sa communauté de cet incident. Ceci fait, elle enclenche la procédure prévue en signalant sa situation auprès de la plateforme Instagram.

Grâce au signalement, la Sarthoise peut se réapproprier son compte dès le lendemain. Marine s’empresse alors de changer ses mots de passe. Hélas, le pirate les avait déjà modifiés à son profit. À sa grande stupeur, elle constate que celui-ci souhaite entamer un dialogue. Une conversation électronique s’engage.

En évoquant la délicate situation de son enfant, la victime finit par raisonner son voleur. Touché, le cyberdélinquant lui rend ses précieuses clés d’accès. Comprenant la gravité de son acte, l’individu ne manquera pas de se confondre en excuses, avant de retourner se tapir dans l’ombre de l’anonymat.

Une histoire de piratage avec un happy end, une parenthèse légère au beau milieu de 2020…


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :