AccueilSociété

Une start-up américaine part à la conquête du supermarché autonome

Publié le

par Battiste Delfino

(c) Prototype des premiers « NanoStores » de AiFi

330 nouvelles boutiques pourraient voir le jour d'ici 2021.

AiFi, la start-up californienne qui rêve d'"autonomiser" les magasins du monde entier, vient d’annoncer le déploiement de sa technologie Oasis (pour Orchestrated Autonomous Store Infrastructure and Services) dans 330 nouvelles boutiques d’ici 2021.

L'"autonomisation" des magasins ? Elle permet aux clients d’entrer dans un établissement, de saisir leurs produits et de sortir sans avoir à payer directement ou à s’adresser aux caissiers (ça tombe bien, il n’y en aura pas).

D’un point de vue technologique, ça marche comme ça : un portique magnétique à l’entrée, des caméras, des capteurs et plein d’algorithmes pour identifier les produits que les clients placent dans leur panier, le tout relié au smartphone de l’utilisateur pour le paiement.

Dans un premier temps, AiFi équipera des moyennes et grandes surfaces aux États-Unis et en Europe, avant d’aller taquiner les contrées australiennes, asiatiques et sud-américaines.

Les enseignes du futur ?

La pandémie de Covid-19 nous a confortés dans l’idée qu’il fallait accélérer le passage aux caisses automatiques et au paiement sans contact, déjà bien implantés dans la plupart des grandes enseignes en France – comme Carrefour, E.Leclerc ou encore Monoprix.

Selon une étude de l’institut Nielsen publiée il y a tout juste un an, les caisses automatiques étaient même déjà présentes dans un peu plus de la moitié des grandes surfaces en France (57 %).

Le supermarché autonome va beaucoup plus loin : il éviterait même la nécessité d’interagir avec un clavier ou une pèse à légumes. Au-delà de ça, il permettrait de faire gagner du temps au client et donc de limiter les files d’attente. D’autant que ces enseignes pourront être ouvertes 24h/24 et 7j/7.

La jeune pousse américaine AiFi doit et devra faire face à une concurrence féroce : celle des enseignes Amazon Go, de Zippin et Standard Cognition (deux start-up américaines) ou encore de la start-up française Storelift, qui inaugurera dans les prochaines semaines son premier magasin sans caisses en région parisienne.

L’an dernier, AiFi a déjà équipé dix magasins aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Chine ou encore en France, à l’instar de l’enseigne Flash de Carrefour, installée au siège du groupe à Massy et ouverte en septembre 2019.

À voir aussi sur techno :