AccueilSociété

Une tempête solaire pourrait causer un arrêt global d’Internet

Publié le

par Konbini Techno

L’apocalypse des mèmes et des influenceurs, épisode 1, saison 1.

Qu’est-ce qui pourrait causer une coupure globale d’Internet ? Une tempête solaire, répond la chercheuse Sangeetha Abdu Jyothi, professeur de sciences informatiques à l’université de Californie à Irvine.

À l’occasion de la SIGCOMM 2021, une convention américaine réunissant des spécialistes des données et réseaux informatiques, celle-ci a présenté les résultats de ses recherches "Solar Superstorms : Planning for an Internet Apocalypse" ou comment une tempête solaire pourrait causer une "apocalypse d’Internet" dans le monde entier.

Les tempêtes solaires se produisent périodiquement. Elles consistent en une éruption soudaine d’énergie à la surface du soleil, sous forme d’ondes magnétiques et de particules de matières. Un cycle d’éruptions solaires de onze ans environ a été constaté, mais celui-ci n’a pas d’incidence directe sur la Terre, protégée par un champ magnétique appelé magnétosphère. Mais quand ces tempêtes solaires sont particulièrement fortes et se transforment en éjection de masse coronale, le champ magnétique de la Terre est mis à mal.

Cela s’est déjà produit : en 1859 en particulier, lors de la première tempête solaire observée par l’homme, et en 1921. En 1989, une tempête solaire de puissance modérée avait mis hors service le réseau électrique du Québec à genou, provoquant une panne d’électricité de neuf heures.

Comment une éruption solaire importante affecterait-elle Internet ? Ce qu’explique Abdu Jyothi et qu’elle raconte à WIRED, c’est qu’une tempête solaire de l’ampleur de celle de 1859 pourrait provoquer des dégâts au niveau des câbles de télécommunications sous-marins qui relient les continents. Ces câbles bien connus sont de véritables autoroutes de l’information entre les continents et sont indispensables au bon fonction de l’Internet au niveau mondial.

Ils seraient potentiellement endommagés pour une raison principale : ces câbles sont équipés de répéteurs insérés tous les 50 à 150 km afin d’améliorer l’acheminement des informations. Les particules magnétisées qui arriveraient vers la Terre avec une éruption solaire provoqueraient l’apparition de courants géomagnétiques, mettant facilement hors service les dits répéteurs. En sus, une tempête solaire majeure pourrait également mettre hors service les satellites en orbite autour de la Terre.

Et si l’on utilise le conditionnel, c’est que depuis l’installation de grilles électriques modernes et la multiplication des câbles sous-marins (plus de 400 actuellement), aucune super-tempête n’est venue perturber la Terre. "Aucun modèle n’est actuellement disponible pour expliquer comment cela pourrait se produire", explique Abdu Jyothi à WIRED. "Nous avons une meilleure compréhension de l’impact de ces tempêtes sur les systèmes électriques, mais tout cela se passe sur Terre. Dans l’océan, c’est encore plus difficile à prévoir."

À voir aussi sur techno :