Vidéo : comment l'Autopilot d'une Tesla évite un sanglier de nuit à vive allure

Belle pub pour la marque, même si, selon nos sources, son auteur n'aurait pas été rémunéré.

Parfois, même sobre, il vaut mieux éviter de prendre le volant. Kenneth Van Hoesen, un boulanger flamand et heureux propriétaire d’une voiture Tesla, a failli perdre une belle somme en assurance la semaine dernière, s’il n’avait pas évité de justesse un sanglier au beau milieu de la route.

Ce qui s’apparente à un miracle (de technologie) s’est produit grâce à l’impressionnante précision du système de conduite alternatif de Tesla, l'Autopilot.

Publicité

Car même s’il avait vu l’obstacle, sans lui, Kenneth n’aurait certainement pas eu le temps de dériver de sa direction. Les quatre caméras intégrées au véhicule ont permis d’enregistrer la scène, faisant rapidement de la vidéo un must-see pour tous les détracteurs de la technologie.

Mis au courant de l’événement sur Twitter, le fondateur de Tesla en a profité pour faire les louanges de sa technologie : "L’objectif principal du pilote automatique est de ne pas se crasher,écrit Elon Musk. Ce qui semble rapide pour les humains est en réalité lent pour un ordinateur. Le système de sonar qui détecte tous les mouvements à 360 degrés autour de la voiture est surhumain. Et d’autres développements sont en cours."

Publicité

"J’ai tourné mon volant, mais la voiture a immédiatement repris le contrôle pour me remettre sur la route. C’était clair que la voiture reprenait la main après mon réflexe d’éviter l’animal. Je sentais vraiment que le volant se tournait pour me remettre droit", a expliqué le conducteur au journal belge HLN.

Une dangerosité relative

Lorsqu’un accident survient à bord d’une Tesla, l’affaire est souvent très médiatisée. Généralement, la simple mention de l’Autopilot donne l’impression au public que les risques d’accident sont accrus. En réalité, c’est tout l’inverse. Du moins, selon Tesla.

Publicité

En effet, depuis près de deux ans, le constructeur californien publie son rapport trimestriel relatif aux statistiques d’accidents et d’incendies dans lesquels ses véhicules sont impliqués.

Malgré plusieurs décès depuis les premiers tests, les chiffres se veulent rassurants, puisque, proportionnellement au nombre de kilomètres parcourus, le pourcentage des accidents avec ou sans Autopilot a sensiblement régressé, et qu’il reste toujours largement inférieur à la moyenne nationale aux États-Unis.

Cette réussite ne fait cependant pas oublier l’accident survenu il y a deux semaines sur une autoroute taïwanaise. Une voiture s’était encastrée dans un camion couché au sol, pourtant visible de loin. Le conducteur d’une Tesla s’était encastré dans le ventre d’un camion renversé sur l’autoroute alors que l'Autopilot était enclenché.

Publicité

Si le risque zéro n’existe pas, Elon Musk le rappelle régulièrement, ce sont aussi les conducteurs qui subissent ce genre d’accidents qui participent à l’amélioration du système d’intelligence artificielle, rendant la technologie de plus en plus sûre au fil des mises à jour.

Par Battiste Delfino, publié le 12/06/2020