AccueilSociété

Vinted : pourquoi les photos des femmes sont plus soignées que celles des hommes ?

Publié le

par Battiste Delfino

Non, ce n'est pas parce que les hommes sont bordéliques et qu'ils se foutent de la mode.

L’idée de cet article est née d’un constat empirique implacable : sur la plateforme d’achat/revente entre particuliers Vinted, les femmes et les hommes ne consacrent visiblement pas autant d’attention à la présentation de leurs vêtements.

Pour bon nombre de revendeuses, les robes, les vestes, les ensembles et les pantalons doivent être portés pour être mis en valeur. Cela peut donner lieu à des photos élaborées.

À l’opposé, les hommes se donnent beaucoup moins de mal. Il n’est pas rare que leurs vêtements soient exposés froissés, étalés à l’arrache sur des lits ou à même le sol. En parcourant l’espace de vente qui leur est réservé sur l’application se dessine le poncif de "l’homme négligé".

Quelles sont les raisons de cette utilisation pour le moins contrastée ? Nous avons interrogé des revendeurs. Et on s’est rendu compte que les explications faciles comme "c’est parce que les femmes sont plus soignées que les hommes" ou "parce que les hommes se fichent de la mode" ne tiennent pas la route.

Soigner sa vitrine peut prendre du temps. Et pour Clément, 19 ans, l’investissement n’en vaut pas la chandelle. Pour lui, l’application est surtout "un fourre-tout pour fringues en trop, une sorte de marché aux puces en ligne". Comme beaucoup d’autres, il ne se sert de Vinted seulement pour vendre des articles, et non pour en acheter.

La concurrence

Première raison : la concurrence impitoyable. Selon des chiffres que nous a communiqués Vinted France, seuls 10 % des articles vendus sur l'application sont des articles pour hommes.

Les utilisatrices sont donc massivement plus présentes que les utilisateurs, un peu le contraire de ce qu’il se passe sur Tinder. Ce qui signifie que les femmes doivent tout faire pour se démarquer des autres "vinties" (le nom donné aux utilisateur·trice·s de l’application) et attirer des regards archi sollicités.

Vinted ayant recours à la technologie du feed, il faut aussi savoir flatter l’algorithme, s’assurer une bonne note et attirer les acheteurs. Toute valeur ajoutée est donc bonne à prendre.

On se donne du mal

Chacun va donc développer des stratégies rodées pour se faire remarquer dans la jungle. Il y a par exemple le travail d’équipe. À plusieurs reprises, Thomas, 26 ans, s’est retrouvé à jouer les photographes pour sa petite amie :

"Elle avait une pile de vêtements à vendre et besoin de moi pour bloquer l’appareil, raconte-t-il. Au départ, je trouvais ça bizarre de devoir autant se prendre la tête pour prendre des photos. Heureusement, au bout d’un moment, elle a mis un retardateur et posé le téléphone sur une pile de bouquins."

Il y a aussi la technique des petites attentions. Thomas continue : "Ma petite amie a une amie qui prend extrêmement soin de son compte Vinted. Elle va même jusqu’à faire des petits emballages pour ses colis, et à mettre du parfum dessus pour être sûre que ça plaise. Un jour, elle n’a eu que quatre étoiles sur cinq alors qu’elle avait mis beaucoup d’efforts, et ça l’a totalement flinguée." Information qui nous révèle au passage, comme partout ailleurs, que la notation fout la pression !

Une question de morphologie

Marie, 25 ans également, nous fait remarquer que les photos Vinted des femmes dépassent les simples considérations esthétiques. "Là où les hommes peuvent se permettre de ne pas trop prêter attention aux dimensions des fringues, les femmes un peu rondes, ou à la morphologie marquée, comme aux hanches et à la poitrine, se doivent d’être plus que regardantes dans toutes les situations", confie-t-elle.

Robin, 21 ans, nous confirme tout ça : "Les comptes masculins se sentent moins forcés de mettre la forme. Je préfère quand même acheter un article bien présenté c’est sûr, mais s’il ne l’est pas, je ne vois pas forcément ça comme de la négligence, c’est plutôt logique." Il note aussi que la situation sur Vinted reflète la "vraie vie" : "Dans les grandes enseignes de prêt-à-porter ou sur Internet, ce sont avant tout les femmes qui sont les cibles."

Le déclin des différences ?

Cette tendance pourrait s’inverser dans le futur puisque les hommes sont de plus en plus nombreux sur la plateforme. Lors de sa création, l’application ne s’occupait que de la vente de vêtements pour femmes, avant de s’élargir aux accessoires et aux articles pour hommes et pour enfants. Depuis quelques années, il existe même un public pour le rachat de bibelots et de jouets sur l’application.

Les chiffres étourdissants laissent d’ailleurs penser que les mues de Vinted sont loin d’être finies. En novembre dernier, l’entreprise a levé 128 millions d’euros pour de futurs investissements en Europe, permettant dans le même temps à la plateforme de revente de vêtements de dépasser le milliard d’euros de valorisation. Parmi les 30 millions de membres revendiqués dans les 11 pays d’implantation du site, 12,5 millions sont en France, chiffre en constante augmentation, selon l’entreprise.


Et vous, de quelle manière utilisez-vous Vinted ? Votre témoignage nous intéresse ! Racontez-nous tout ça à hellokonbinitechno@konbini.com !

À voir aussi sur techno :