AccueilSociété

Voici la preuve qu’il suffit de travailler 5 heures par jour pour être efficace

Publié le

par Julie Morvan

© Robin Higgins/Pixabay

Pas moins et (surtout) pas plus.

La qualité à la quantité. L’idée remonte à 2016, lorsque nos voisins suédois avaient publié des rapports sur les journées de 6 heures dans les maisons de santé. Avec la fin du confinement et le retour progressif au bureau, les idées pour rendre le travail en présentiel plus agréable ont abondé. Et après les semaines de 4 jours, une autre tendance pourrait bien émerger : les journées de 5 heures.

"Les études prouvent que la plupart d’entre nous ne peuvent se concentrer à fond sur quelque chose que pendant 5 heures maximum", a expliqué à Wired Alex Pang, fondateur du cabinet de conseil Strategy and Rest et spécialiste des liens entre les périodes de travail courtes et la productivité. Ce nouveau rythme rendrait les employés plus efficaces : on parle alors "d’heures compressées".

Certaines entreprises ont déjà sauté le pas, comme la plateforme californienne d’e-business Tower Paddle Boards. Leurs employés travaillent de 8 heures du matin à 13 heures… sans aucune pause. Si le chiffre d’affaires a augmenté de moitié, reste à se demander comment les employés font pour surmonter 5 heures de boulot non-stop.

Adieu les pauses-café, les clopes entre collègues, les petites conversations informelles… Ce bouleversement a évidemment eu un impact sur le bien-être des salariés. "On a réalisé qu’on perdait quelque chose du côté du relationnel", remarque Lasse Rheingans, PDG du cabinet de conseil digital Rheingans… sans blague.

Sans oublier que la pression est nettement supérieure lorsque l’on travaille 5 heures d’affilée sans quitter son écran. Et personne ne dit encore combien d’heures de repos devront être nécessaires pour décompresser après de telles sessions de travail.

Ces journées de 5 heures ont donc leur limite : chez Tower Paddle Boards justement, l’été 2020 a signé leur fin… car les affaires n’étaient plus aussi florissantes qu’auparavant. À cela s’ajoutent les conditions exceptionnelles du confinement, parfois incompatibles avec un tel rythme. Certains ont par exemple découvert les joies de l’école à la maison, et rester sur son écran de 8 heures du mat' à 13 heures est tout simplement impossible quand on a des coloriages, des exercices de maths (incompréhensibles) ou autres récitations de poésie à organiser avec ses enfants débordants d’énergie.

À voir aussi sur techno :