AccueilGaming

World of Warcraft supprime les "flirts" suggestifs et les blagues sexuelles

Publié le

par Pierre Bazin

© Activision-Blizzard

Petite obsession sur les blagues de zizi dans Azeroth.

Depuis cet été, Blizzard (du groupe Activision Blizzard) est au cœur d’un procès historique. L’éditeur doit répondre devant la cour de Californie des accusations de harcèlement (moral et sexuel) et de la mise en place d’un environnement toxique, notamment pour les employées de l’entreprise.

Depuis, l’éditeur a décidé de procéder à un grand "nettoyage" dans ses jeux, supprimant une à une toutes les blagues, noms propres et autres références pouvant être perçus comme sexistes ou déplacés. C’est évidemment le cas de World of Warcraft, le plus gros MMORPG de Blizzard qui a gardé, depuis sa première version en 2004, des blagues plutôt douteuses.

Dans le cadre d’un nouveau patchnote (9.1.5), les équipes de développement de World of Warcraft ont supprimé de nombreuses références "suggestives" du jeu. Cela inclut en majorité les "blagues" et "flirts" des personnages jouables, des phrases prononcées à l’oral lorsqu’un joueur ou une joueuse active une emote correspondante (/idiot ou /flirt).

Voici quelques exemples de phrases retirées du jeu. À noter qu’il s’agit de leur traduction littérale depuis la version originale anglaise, pas de leurs versions adaptées en français :

  • Ne souhaites-tu pas que ta copine soit aussi sexy que moi ? (Elfe de sang mâle)
  • C’est un Wyrm de mana dans ta poche, ou tu es juste content de me voir ? (Elfe de sang femelle)
  • Êtes-vous sûr de ne pas être à moitié démon ? Car j’ai envie de vous traquer. (Chasseur de démons Elfe de sang mâle)
  • Bien sûr que ce sont des vrais ! Vous parlez bien tatouages, non ? (Chasseur de démons Elfe de sang femelle)
  • […] J’ai perdu de nombreux bijoux qui appartenaient à ma famille depuis des générations. Si vous pouviez mettre la main sur mes bijoux de famille, je vous en serais profondément reconnaissant. (Draeneï mâle)
  • J’admire un soldat qui peut… rester… au garde-à-vous. (Draneï femelle)
  • Je dois être endormi, parce que tu es un rêve devenu réalité. De plus, je suis légèrement mouillé. (Nain)
  • Avez-vous déjà piloté une fusée ? La mienne est énorme. (Gobelin)
  • J’aime mes femmes comme j’aime mes mèches [d’explosifs, ndlr] : courtes, rapides et prêtes à exploser. (Gobelin) 
  • Je suis un esprit libre. Je n’aime pas être attachée. Quoi ? Tu veux dire littéralement ? Ah non, ça, j’adore. (Gobeline)
  • C’est ton portefeuille ? Ou es-tu juste content de me voir ? Les deux j’espère ! (Gobeline)
  • Homogène ? Pas question ! J’aime les femmes. (Tauren)
  • Croyez-moi… J’ai de l’expérience dans l’exploration en profondeur. (Tauren)
  • J’ai de grands yeux tendres, de longs cils et une langue mouillée. Qu’est-ce qu’un gars pourrait vouloir de plus ? (Taurène)
  • Pourquoi tout le monde suppose-t-il automatiquement que je sais coudre et cuisiner ? (Humaine)
  • Qu’est-ce que l’œstrogène ? Ça se mange ? (Orque)
  • J’ai la tête rétrécie : je viens de sortir de la piscine. (Troll mâle)
  • Nous, les mortes-vivantes, savons vraiment comment passer un bon moment, car après tout, quelle est la pire chose qui puisse arriver ? (Morte-vivante)

Certaines de ces blagues sont vieilles de plus de quinze ans et l’équipe de développement de WoW a jugé opportun de procéder à un grand nettoyage d’automne. À noter que World of Warcraft n’est pas le seul jeu de Blizzard à subir de tels changements. Fin août, on apprenait ainsi que le personnage de McCree dans Overwatch allait être renommé car il a été initialement nommé en référence à Jesse McCree, un ancien game designer en chef à Blizzard qui a été accusé de harcèlement.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :