(c) Pierre Bazin / Konbini

On a balancé le Xiaomi Mi Pro 10 et le OnePlus 8 Pro dans l'arène pour un combat à mort

Bienvenue chez les gladiateurs de poche, qui se tabassent à grands coups de pixels.

Mesdames, messieurs.

Soyez les bienvenus pour ce combat de gladiateurs de poche. Dans cette arène électronique, il n’y aura aucune échappatoire pour nos deux combattants chinois.

Publicité

Non, vous ne verrez pas la couleur du sang sur le sable humide de l’amphithéâtre, ni les coups de glaive souverains de Russell Crowe, ni le regard craintif du vaincu à l’approche de sa mort.

Mais vous pourrez goûter au spectacle des écrans AMOLED qui s’écharpent, à l’odeur de soufre des pixels qui guerroient, aux capteurs photo qui se tabassent sans relâche à grands coups de couleurs éblouissantes.

Le Thrace (celui avec un gros bouclier carré et un petit glaive) Xiaomi Mi Pro 10 affrontera aujourd’hui le mirmillon (celui avec un gros bouclier et un gros glaive) OnePlus 8 Pro. C’est à la vie, à la mort pour nos deux flagships killers. Un récapitulatif concis du combat vous est offert à la fin de cette tablette de cire par notre talentueux scribe.

Publicité

Maintenant, démarrons.

Russell et ses copains, capturés en confinement. (c) Konbini Techno

Entrez dans l’arène et présentez vos armes (c'est les caractéristiques)

Les deux adversaires s’avancent sous les applaudissements et les sourires sadiques de la foule.

Publicité

Le Thrace Xiaomi roule des mécaniques avec un écran Super AMOLED de 6,67 pouces, très légèrement incurvé sur les côtés, pour une résolution d’affichage de 2340 x 1080 pixels.

C’est un gars robuste, plus petit en hauteur (162,6 mm) que son adversaire, mais un peu plus large (74,8 mm) et aussi plus lourd (208 grammes). Ses principales armes : une batterie conséquente de 4 500 mAh, un capteur photo principal de 108 mégapixels, un capteur selfie de 20 mégapixels, une capacité de stockage jusqu’à 512 Go, un processeur Qualcomm Snapdragon 865 et 8 Go de RAM.

Le Xiaomi Mi Pro 10 et le gars Russell. (c) Konbini Techno

Publicité

De son côté, le mirmillon OnePlus8 Pro affiche fièrement un écran Super AMOLED de 6,78 pouces, incurvé à souhait sur les côtés, pour une résolution d’affichage de 3158 x 1440 pixels. Impressionnant.

Plus longiligne (165,3 mm), légèrement moins large (74,4 mm), moins lourd aussi (199 grammes), le OnePlus8 Pro a fait des choix esthétiques différents en préparation de ce combat de titans.

MisterMV, Russell et le OnePlus 8 Pro prennent la pause. (c) Konbini Techno

Ses atouts pour vaincre l’adversaire : une batterie de 4 510 mAh, un capteur principal de 48 mégapixels, un capteur selfie de 16 mégapixels, une capacité de stockage jusqu’à 256 Go, un processeur Qualcomm Snapdragon 865 et 12 Go de RAM.

Premières passes d’armes : interface, écran, stockage

Le combat s’annonce serré, épique, tant nos deux bêtes sont proches visuellement.

Avec leur écran incurvé et leur dégaine de nouveau gladiateur, très à la mode, le Thrace et mirmillon ont de l’allure. En main, la lourdeur du Mi Pro 10 le rend a priori moins facile d'utilisation. Mais le mobile est parfaitement équilibré et il sera aussi plus agréable à embarquer pour tous les amateurs de petites poches – enfin, pour ceux qui viennent à l’arène avec les braies de l’armée romaine, hum hum.

Le Thrace Xiaomi se déplace ainsi plus facilement sur l’arène, assénant un léger premier coup à l’adversaire.

Une autre chose les distingue d’emblée : l’interface. S’ils fonctionnent tous deux sur Android 10, nous avons d’une part l’interface MIUI de Xiaomi et d’autre part l’interface OxygenOS de OnePlus. Qu’est-ce que cela change ? L’esthétique, principalement.

Le OnePlus affiche des icônes arrondies, proche de celles proposées par la gamme Pixel. Le Xiaomi affiche des icônes plus carrées, et les services habituels de la marque (Mi Store, etc.). Une histoire de goût : les gladiateurs reculent, face à face, égal à égal.

Les écrans des deux mobiles reflètent avec perfection le fracas des combats. Mais le mirmillon OnePlus 8 Pro se distingue par une meilleure résolution d’affichage et une fréquence d’affichage plus élevée (120 images par seconde contre 90). Il assène un coup imposant à son adversaire, en plein sur la gueule, et la beauté de son affichage éblouit soudain tout Rome.

L'écran incurvé du OnePlus 8 Pro et Russell. (c) Konbini Techno

Le héros de Xiaomi n’a pas dit son dernier mot. Il se relève, fier, prêt à en découdre. Et exhume de ses tripes numériques un argument de poids : une capacité de stockage qui peut aller jusqu’à 512 Go. La foule commence à exulter, avant de comprendre qu’il faut commander le mobile depuis l’étranger pour profiter de cette version XL. Aucun des adversaires n’est venu avec un port SD, et c’est bien dommage.

Coups bas, combat de capteurs et de photos

Mais, on le sait, ce qui intéresse le pécore romain lambda, avide de massacres, c’est avant tout une chose : la qualité des images. Pour les mettre en ligne sur InstaPaxRomana, évidemment. Justement, nos deux champions ont prévu chacun quatre capteurs photos.

Chez le Thrace Xiaomi Mi Pro 10, on retrouve un capteur principal de 108 mégapixels (f/1,69), un ultra grand angle 20 mégapixels (f2,2), un téléobjectif de 8 mégapixels en x3,6 et un téléobjectif de 12 mégapixels en x2.

De son côté, le OnePlus 8 Pro fait un peu moins le fier. Son capteur principal affiche 48 mégapixels (f/1,79), un ultra grand-angle de 48 mégapixels (f/2,2), un téléobjectif de 8 mégapixels en x2 et un capteur pour le filtre couleur de 5 mégapixels.

Qui remporte la manche ? Vraiment très difficile à dire. Les deux gladiateurs affichent des performances très similaires et plus que correctes, bien qu’inférieures à ce que l’on peut trouver sur un Samsung S20 ou un iPhone 11.

Gauche : image du OnePlus 8 pro. Droite : image du Xiaomi Mi Pro 10. Dans votre tête : Russell Crowe. (c) Konbini Techno

Le Xiaomi Pro 10, avec son capteur principal, affiche toutefois des images plus réalistes en termes de colorimétrie. Moins claquantes, moins colorées, mais plus équilibrées.

En mode portrait, nous avons aussi une légère préférence pour la profondeur du Mi Pro 10. Il prend aussi la main en termes de capacité de zoom, plus important (x50 sur le capteur principal) et plus détaillé. Enfin, le Mi Pro 10 propose de filmer en 8K, tandis que le OnePlus 8 se contente du 4K.

Un gros coup assené à l’adversaire ? Pas vraiment, tant les différences sont infimes. Mais si l’image est la raison pour laquelle vous souhaitez acquérir l’un de ces deux gladiateurs est la prise de photos, alors allez vers le Mi Pro 10.

Gauche : image du OnePlus 8 Pro. Droite : image du Xiaomi Mi Pro 10. A bicyclette : Russell Crowe.

Gauche : image en mode portrait du OnePlus 8 Pro. Droite : image en mode portrait du Xiaomi Mi Pro 10. Russell Crowe, lui, a un cœur d’artichaut.

L’heure de la mise à mort : lequel faut-il choisir ?

Nous y arrivons : l’heure où le sang électronique va couler. Et on ne va pas vous mentir : l’affaire fut serrée.

Alors que le combat touche à sa fin, les deux mobiles ont fait preuve d’une autonomie remarquable. Ils ont tenu plus de 24 heures à utilisation classique, sans recharge.

Le mirmillon OnePlus 8 Pro est peut-être un peu moins fatigué que son adversaire, mais sa recharge rapide est aussi plus lente avec un bloc de 30 W contre un bloc de 50 W pour le Mi Pro 10. Ils sont tous deux adaptés à la 5G, compatibles wi-fi 6, sans prise jack et avec un port USB-C.

Finalement, là, dans le fracas des données et le bruit assourdissant des notifications, qu’est-ce qui distingue nos deux combattants ? Un goût, un design. Nous aurions tendance à lever bien haut le pouce pour l’OxygenOS, bien plus agréable à prendre en main quotidiennement, et le magnifique et long écran du OnePlus8 Pro.

Mais le Thrace Mi Pro 10 a su se montrer convaincant sur ses photos, sa prise en main et sa taille, plus agréable pour les amateurs de smartphones "pas trop énormes", dont nous faisons partie. Il se distingue aussi par des haut-parleurs de meilleure qualité.

Niveau prix, vous pourrez faire combattre le OnePlus 8 Pro pour 899 euros dans sa version 8 Go de RAM, 128 Go de stockage. Et pour 999 euros dans sa version 12/256. Le Xiaomi Mi Pro 10 se vend à 999 euros.

Si vis pacem, para smartphones.

Par Benjamin Bruel, publié le 07/05/2020