AccueilTests et tutos

Si vous aimez Hades, jouez absolument à Pyre

Publié le

par Benjamin Bruel

Le mal-aimé des jeux de Supergiant Games est pourtant un bijou de créativité auquel Hades doit beaucoup.

Hades, cette régalade addictive. Le roguelite de Supergiant Games est sorti officiellement le 17 septembre dernier et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’une réussite. On irait même jusqu’à parler de chef-d’œuvre.

Récapitulons rapidement. Hades, disponible sur PC et Nintendo Switch, nous place dans les atours soyeux de Zagreus, fils du dieu grec Hadès. Son but : quitter les enfers pour rejoindre la grande famille de l’Olympe et voir autre chose que les couleurs sanglantes et noirâtres du domaine de son géniteur.

Hades est un jeu exigeant. Ce die and retry en puissance vous forcera à perfectionner, à chaque nouvelle tentative, vos builds – l’ensemble des choix de caractéristiques faites à chaque run – pour aller toujours plus loin vers la liberté, mais Hades est aussi beau graphiquement, envoûtant. Son atmosphère est soit poétique, soit apocalyptique et ses dialogues sont souvent drôles ou cyniques. Que dire de la bande originale ? Rock’n’roll, baby.

Si vous n’avez pas encore lancé Hades, n’hésitez plus. Allez-y les yeux fermés, en marche tout droit vers l’enfer. Si vous vous êtes déjà régalé du doux pelage de Cerbère, il est peut-être temps d’ouvrir un autre jeu de Supergiant Games : Pyre. Bienvenue dans les Bas-Fonds.

Avant Hades, Supergiant Games, studio californien, a connu deux succès commerciaux et critiques : Bastion et Transistor. Deux excellents action-RPG qui ont fait la renommée du studio, sans pour autant briser les codes du genre.

Mais Pyre, le mal-aimé du studio, est quelque chose d’autre. Quelque chose qui se situe à cheval entre le visual novel, le jeu de sport et le RPG. C’est une aventure onirique et mystérieuse qui saura envoûter tous les amateurs de jeux qui sentent bon l’originalité, qui ont de la gueule et de la densité à revendre. Faut-il encore aimer, au moins un peu, lire.

Parce que dans Pyre, on incarne un personnage qui ne porte le nom que le Lecteur. Il se retrouve dans les Bas-Fonds, un univers étrange, où les rebuts du Commonwealth sont envoyés pour purger une peine immuable jusqu’à la fin des temps. On se croirait presque dans l’enfer de la mythologie grecque, n’est-ce pas ?

Les dialogues sont désormais disponibles en français. (© Supergiant Games)

Vous, Lecteur, dont le personnage n’apparaît pas à l’écran, avez été pris la main dans le sac avec un ouvrage et avez ainsi été envoyé dans ce lieu lugubre dont personne n’est censé s’échapper. À votre arrivée, vous tombez sur un groupe de renégats qui vous découvrent un talent : celui de pouvoir diriger les Rites.

Ces Rites sont le cœur du gameplay de Pyre. Il s’agit de matchs (littéralement) durant lesquels vous affrontez d’autres équipes de renégats. Chacun de vos compagnons est doté de capacités spéciales permettant de faire gagner votre équipe en marquant des points. Dans votre équipe, certains sont rapides, d’autres lents, font des dégâts de zone ou peuvent se téléporter à travers la carte. Ces choix stratégiques auront des conséquences sur votre victoire ou sur votre échec durant les Rites. C’est parfois un peu trop facile, mais c’est toujours nerveux, jouissif et terriblement singulier.

Un Rite. (© Supergiant Games)

Plus vous arrivez à gagner de Rites, plus votre équipe, qui évolue au cours du jeu, avance dans les Bas-Fonds grâce au chariot qui transporte votre groupe. Au travers de ses lieux, dessinés à la main, vous rencontrerez énormément de personnages et construirez des liens forts avec vos compagnons : Bertrude, la sorcière, Jodariel, le démon, Sir Gilman, le chevalier, entre autres. L’attachement à ces personnages devient incroyable, grâce à des séquences de textes profonds, aiguisés et dûment travaillés.

Autre particularité de Pyre : on ne peut pas perdre. Une défaite au cours d’un Rite vous fera simplement avancer… différemment. Pour aller où ? Vers la liberté, le retour dans le monde que l’on a quitté ? Vers la libération de vos compagnons ou la mort assurée ? Le scénario, qui laisse la place aux choix dans les réponses de texte, vous le dira mieux que moi. Tout comme la bande originale de Darren Korb, le même génie ayant fait celle de Hades.

Les Bas-Fonds. (© Supergiant Games)

Si, contrairement à Hades, le gameplay n’est pas le cœur de Pyre, vous trouverez la même atmosphère envoûtante, la puissance des dialogues rondement ficelés et des personnages hauts en couleur. Le genre de jeux qui, comme un bon bouquin quand on en voit le bout, nous laisse sur le cul quelques dizaines de minutes, un brin hagard.

Pyre est disponible sur PC et PS4 en multilingue.


Si vous voulez nous écrire, un petit mail à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :