AccueilTurfu

À quoi ressemble un essaim de "drones kamikazes" ? Réponse en vidéo avec la Chine

Publié le

par Konbini Techno

48 petits drones lancés depuis l'arrière d'un camion. L'avenir s'annonce radieux.

Les drones kamikazes ou drones suicides, qui peuvent aller s’écraser sur une cible avec une dose d’explosif, ne sont pas nouveaux. La Chine en avait fait la démonstration dès 2016. Cette année-là, une entreprise américaine, Coyote, avait aussi fait parler d’elle avec cette vidéo.

L’essai militaire que vient de diffuser l’Académie chinoise d’électronique et d’information technologique (CAEIT), spotté par The Drive et relayé par nos confrères de Korii, est encore plus convaincant que ce qui avait été montré jusque-là.

Que voit-on ? 48 (petits) drones lancés en série et en quelques secondes depuis l’arrière d’un camion et/ou largués par un hélicoptère, au moins 11 d’entre eux capables de voler en essaim, dirigés grâce à une tablette tactile et dotés de la faculté d’aller se crasher sur une cible (claquée) au sol.

Attaquer avec des armes autonomes capables de voler en essaim augmente, d’une part, les chances d’atteindre sa cible, mais cela permet aussi de brouiller les pistes tout autour. Pour l’heure, il n’existe aucune arme de défense. Selon The Drive, la seule manière de riposter serait d’utiliser un contre-essaim de drones !

Pour ceux qui s’interrogent sur les dangers des robots tueurs, nous vous invitons à revoir notre interview Speech, tournée avec le professeur Noel Sharkey :


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.