AccueilTurfu

Après avoir lu cet article, vous allez vous mettre un cintre sur la tête

Publié le

par Pharrell Arot

Le labo de science dans votre dressing.

Après avoir lu cet article, vous allez vous mettre un cintre sur la tête

(capture d’écran TikTok)

Cet article a d’abord été publié dans notre newsletter Fast Forward le 2 juin 2022.

Capter un signal extraterrestre ou se déguiser en dressing, il existe relativement peu de raisons valables de glisser sa tête dans un cintre. Pourtant, vous allez probablement le faire après avoir lu ces lignes. Le coupable ? Le "hanger reflex", qui fait les beaux jours des tendances TikTok. Documenté depuis le début des années 1990 et sujet d’une très sérieuse étude japonaise parue en 2015, ce "réflexe du cintre" fait – littéralement – tourner les têtes.

Alors là, vous allez prendre un cintre dans votre armoire, un bien flexible, et vous allez vous l’enfiler sur la caboche. Et votre tête va… tourner. Ouais, je sais, vous ne me croyez pas. J’étais pareil avant de lire ce papier d’Input qui partage les meilleurs tweets et autres TikTok de cobayes ébahis. J’étais comme vous, à doomscroller, confortablement installé dans mon canapé à siroter mon café matinal, puis j’ai glissé un cintre sur ma tête de sorte à l’encercler. Ma tête a tourné, j’ai bien rigolé, puis j’ai glissé le cintre sur la tête de la personne qui partage ma vie… et sa tête a tourné aussi. Elle a moins ri que moi, par contre.

Chargement du twitt...

Alors, pourquoi ce sandwich à la cervelle matinale tourne-t-il à gauche ou à droite ? Parce que le cintre effectue une pression sur votre zone fronto-temporale et que l’humain est une machine formidable. Donc levez-vous, vous aussi, allez chercher un cintre et rigolez un bon coup en selfie vidéo. Si vous vous sentez bécasson, pas d’inquiétude, ce fameux réflexe fait l’objet d’études pour des applications concrètes dans la recherche sur les dystonies, maladies souvent accompagnées de contractions musculaires involontaires.

À voir aussi sur techno :