Des scientifiques viennent de découvrir 143 nouveaux géoglyphes mystérieux au Pérou

Parmi ces tracés, une figure d'apprence humanoïde découverte grâce à un modèle d'intelligence artificielle.

Au Pérou, des scientifiques japonais ont découvert des dizaines de nouveaux géoglyphes à Nazca, notamment grâce à un système d’intelligence artificielle (IA). Cette méthode de détection est une première.

Certaines de ces immenses figures tracées sur le sol, dessinées par une civilisation pré-Incas, sont vieilles de plus de 2 000 ans. Ce sont pour la plupart des animaux stylisés représentant des déités du panthéon religieux des Nazca. En raison de leur gigantisme et du mystère qui les entoure, ces "lignes de Nazca" fascinent et sont étudiées à travers le monde.

Publicité

Une équipe de l’université de Yamagata a découvert ces 143 nouveaux géoglyphes à environ 400 kilomètres au sud de Lima, la capitale du Pérou. Pour mettre la main sur ces nouveaux tracés, les scientifiques ont effectué un grand nombre d’expéditions dans la région, entre 2016 et 2018. Ils ont couplé ces recherches sur le terrain à l’étude d’images en haute résolution prises depuis l’espace, comme ils l’expliquent dans les résultats de leurs travaux.

Une figure humanoïde découverte grâce au deep learning

Comme c’est habituellement le cas pour les lignes de Nazca, ces 143 tracés représentent un grand nombre d’animaux (comme des oiseaux, des poissons ou des reptiles), dont la taille atteint parfois une longueur de cent mètres.

Publicité

L’un de ces tracés représente même une étrange figure humanoïde. Sa découverte a été permise grâce à une collaboration entre les chercheurs et IBM Japan. L’entreprise a développé un système de deep learning reposant sur l’analyse de données géospatiales appelé IBM Pairs. Les scientifiques ont ainsi pu analyser un ensemble important de données, notamment celles collectées manuellement au Pérou, pour scanner la région. C’est comme cela qu’ils ont pu mettre au jour cet humanoïde, qui mesure moins de cinq mètres de long sur deux mètres de large.

La figure humanoïde telle que découverte. (© Yamagata University)

Quelle est l’utilité des géoglyphes de Nazca ?

Mais pourquoi cet humanoïde a-t-il été tracé à cet endroit précis ? Pourquoi fait-il cette petite taille, face aux oiseaux géants ? Les équipes de l’université de Yamagata ont une théorie.

Publicité

Ils distinguent deux types de géoglyphes. Les plus anciens, les "type B", sont les plus petits et mesurent généralement moins de 50 mètres. Les plus récents, les "type A", peuvent s’étendre sur plus de cent mètres. Selon les chercheurs, les tracés de type A pourrait correspondre à des lieux de cérémonies et de culte, tandis que les types B, comme notre humanoïde, seraient surtout des points de repère.

Un oiseau de type A. (© Yamagata University)

Par Benjamin Bruel, publié le 22/11/2019

Copié

Pour vous :