Faire vieillir du vin dans l'espace, l'idée bien française d'une start-up

Douze bouteilles de grands vins de Bordeaux ont été envoyées à bords de la Station spatiale internationale pour une année.

Quand il s’agit d’améliorer la qualité du pinard plus rapidement, forcément, c’est une boîte française qui fait le boulot.

Une start-up spécialisée dans la recherche en biologie, Space Biology Unlimited, a envoyé une douzaine de bouteilles de grands vins de Bordeaux dans la Station spatiale internationale pour observer le vieillissement du breuvage, rapporte TechCrunch. Il s’agira des toutes premières bouteilles en verre de l’histoire à entrer dans l’ISS.

Publicité

Des recherches biologiques et gustatives

Publicité

Les douze bouteilles de vins font partie d’une charge utile de quasiment 3 800 kilogrammes, contenant aussi bien du matériel informatique que des approvisionnements pour l’équipe, à avoir décollé d’un pas de tir de Virginie, aux États-Unis, samedi 2 novembre.

Malheureusement pour les astronautes, le vin n’est pas destiné à la consommation – ils auraient pu glisser une bouteille en rab, c’était le minimum –, mais bien à la recherche scientifique. Space Biology Unlimited, filiale de la start-up française Space Cargo Unlimited, cherche à comprendre l’effet de la microgravité et des radiations spatiales sur les bactéries. L’idée générale est ainsi d’avoir un meilleur aperçu du vieillissement du vin dans l’espace.

Les bouteilles vont donc rester un an dans l’espace, puis revenir sur Terre pour être étudiées en laboratoire et comparées avec les mêmes bouteilles, de la même année, mais ayant passé l’année sur la terre ferme. Les vins, aussi bien spatiaux que terrestres, resteront scellés à l’intérieur des bouteilles à une température ambiante de 18 degrés.

Publicité

Une fois en laboratoire, les recherches sur les échantillons d’alcools ne porteront pas uniquement sur les bactéries, mais aussi sur leur évolution gustative.

Par Benjamin Bruel, publié le 05/11/2019

Copié

Pour vous :