AccueilTurfu

Génie : il crée une ferme à bitcoins de poche et mine chez Starbucks

Publié le

par Julie Morvan

© @howmuchchannel/TikTok

Si c’est pas fort de café, ça…

"Miner du bitcoin consomme de l’électricité. Donc je mine gratuitement chez Starbucks", résume Idan Abada, aka @howmuchchannel, dans l’une de ses vidéos TikTok. Basé à Los Angeles, il s’est donné pour mission de démocratiser le minage de bitcoins, créant pour l’occasion une mini-ferme à bitcoins qui tient dans la paume de la main. Et pour l’alimenter, pas question d’utiliser son propre réseau électrique : il se branche sur celui de… Starbucks.

@howmuchchannel

Bitcoin Mining At Starbucks ##bitcoinmining ##crypto ##bitcoin ##ethereum ##btc ##eth ##doge ##dogecoin ##starbucks ##coffee ##tothemoon ##newpac ##bitcoinmerch

♬ original sound - Idan Abada

Une stratégie bien plus discrète que ces énormes fermes à bitcoins qui terminent perquisitionnées par la police ou écrasées au rouleau compresseur. Mine de rien, la vidéo comptabilise aujourd’hui quasiment 3 millions de vues.

La mini-ferme à bitcoins d’Abada lui a coûté 875 dollars. Elle est composée d’un multiport USB, d’un mini-ventilateur et de 10 clés USB comprenant chacune deux puces d’extraction ASIC (application-specific integrated circuit, ou circuit intégré) de la marque Bitmain.

"C’est l’un des appareils de minage les plus faciles à installer et faire fonctionner, parce qu’il demande juste un ordinateur ou un ordinateur portable, a-t-il expliqué à CNBCIl est alimenté par USB, et c’est à peu près tout. Tout le monde peut devenir un·e mineur·se et faire partie du monde des cryptos."

Un tel dispositif a toutefois des inconvénients de taille : il mine en quantité bien moindre que les fermes à bitcoins traditionnelles. En tout et pour tout, Abada confie gagner 0,0002478 bitcoin par mois, moins une commission de "minage" de 5 %. Avec les taux actuels, cela lui revient à… 9,35 dollars. Au moins, il se sera bien creusé la tête.


Vous aussi, vous aimez miner du bitcoin dans des lieux incongrus ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :