Le (dé)confinement donne des idées à nos ingénieurs

Un surf sans eau, un robot pour faire les courses ou encore une machine à faire le signe de JuL.

Il y a quelques jours nous avons reçu plusieurs vidéos d'un jeune ingénieur français, aussi amusantes qu’intrigantes, et nous avons décidé de vous les montrer. Comme bon nombre de ses confrères, Jérôme Roze, ingénieur en alternance à l'ESEO d'Angers, a mis à profit le temps libre que le confinement lui avait octroyé pour nous montrer quelques-unes de ses pièces.

On commence par une excellente alternative pour faire ses courses à distance pendant le confinement : un robot commandé à distance. Créé à l'origine par le designer français Gaël Langevin, le robot a vu le jour dans l'appartement du jeune ingénieur d'après les plans partagés par son inventeur sur le Web.

Publicité

Nommé InMoov, ce petit compagnon électronique est dirigé par un téléphone qui lui permet d'aller acheter quelques victuailles à l'épicerie d'à côté. En revanche, il ne faut pas que ce dernier se fasse agresser car les armes d'autodéfense ne semblent pas encore opérationnelles.

Sur sa chaîne Tronche de Geek, Jérôme avait commencé par des tutos informatiques avant de se tourner vers un contenu plus "fun". Féru de glisse, il motorise également des planches. Les arrêtés municipaux interdisant de pratiquer les sports nautiques sur la plage lui ont ainsi donné une nouvelle idée.

Publicité

"Pour montrer l'absurdité de l'interdiction des sports nautiques nous avons réalisé une vidéo. Mon ami Hubert, un surfeur, et moi-même sommes fans de ces sports. Il était tellement déçu de ne pas pourvoir aller surfer à cause de l'interdiction qu'il a décidé de construire un surf pour la route."

Cette modification de skimboard a ainsi permis de "braver l'interdit" des sports de glisse même si on doute que porter la combinaison en dehors de l'eau soit très agréable... Enfin, parmi toutes les inventions générées par l'ennui du confinement, notre coup de cœur va à la "pendule" automatisée pour faire... le signe de JuL.

Publicité

On vous laisse donc sur cette belle image du futur radieux sous le signe du rappeur marseillais et des nouvelles technologies.

 

Publicité

 

Par Pierre Bazin, publié le 15/05/2020