AccueilTurfu

Le point sur l'ambitieuse politique écologique d'Apple

Publié le

par Konbini Techno

© Apple

D'ici à 2030, l'entreprise veut atteindre un bilan carbone neutre.

Cinq ans après la COP21 et les accords de Paris sur le climat, l'ONU, le Royaume-Uni et la France, en partenariat avec le Chili et l'Italie, organisent aujourd'hui un sommet virtuel sur le climat.

Aux côtés de dizaines de chefs d’État, le patron d'Apple, Tim Cook, a lui aussi fait une intervention vidéo, réexprimant la volonté inédite de l'entreprise d'avoir un bilan carbone totalement neutre d'ici à 2030.

A cette occasion, nous avons posé des questions à Lisa Jackson, vice-présidente en charge des questions sociétales et environnementales chez Apple.

Konbini techno - Vous êtes la seule entreprise de la tech a avoir été invitée au sommet des Nations-Unies. Pourquoi ? Quelles mesures avez-vous prises jusque-là ?

Lisa Jackson - Pendant des années, nous avons cherché à réduire notre empreinte carbone mais nous savons que ce n’est pas assez. Nous venons donc de nous fixer un objectif inédit pour réduire encore davantage notre impact sur la planète : d’ici à 2030, nous nous engageons à avoir un bilan carbone totalement neutre.

C’était déjà le cas pour nos émissions dites « corporate ». Ceci grâce au fait que nous utilisons 100% d’énergies renouvelables en interne, et nous menons des projets pour protéger et restaurer les forêts et d'autres écosystèmes naturels. Nous avons aussi fait beaucoup de travail avec notre chaîne de fournisseurs.

Nous consacrons beaucoup de ressources et faisons appel à notre ingéniosité pour prendre en compte l’environnement dans tout ce que nous faisons : l’énergie derrière nos opérations, les composants de notre matériel, les entreprises avec qui nous faisons affaire, ainsi que la santé et la sécurité de ceux qui font et consomment nos produits.

Qu’est-ce que cela veut dire, pour Apple, d'avoir un bilan carbone « neutre » ?

D’ici à 2030, comme je vous le disais, nous voulons avoir un bilan carbone « neutre ». Pas seulement pour nos opérations, comme l’entendent de nombreuses entreprises. 100% des énergies que nous utilisons sont propres, même nos magasins ou nos data-centers.

Nous voulons allez plus loin en faisant en sorte que notre empreinte dans sa totalité soit neutre. Cela inclura la totalité des déplacements de nos produits à travers le monde, et l’énergie qu'utiliseront nos clients pour recharger leurs équipements.

Quels sont les obstacles que vous rencontrez ?

Nous travaillons avec des centaines de fournisseurs. Le défi, c’est que d’ici 10 ans, tous ces fournisseurs, à l’origine de notre hardware, utilisent eux aussi une énergie propre. Ce sera une avancée énorme. Et d’ici à 2030, nous voulons aussi que nos clients puissent charger leurs produits avec de l’énergie propre.

Ce n’est pas quelque chose que nous pourrons accomplir seuls. Bien sûr, nous allons faire ce que nous pouvons. Nous finançons déjà des projets pour des énergies propres à travers le monde. Mais nous voulons aussi travailler avec les gouvernements pour être certain que nous aurons de plus en plus accès à des énergies propres dans le monde entier. Surtout dans les zones qui, à ce jour, ont bénéficié de moins d'investissements dans le secteur.

Tous les géants de la tech ont aussi fait des promesses allant dans ce sens. Qu’est-ce qui est différent avec Apple ?

Soyons honnêtes : nous avons perdu du temps, et il y a une course contre la montre. Concernant le changement climatique, les scientifiques disent que les 10 prochaines années seront décisives. Je suis très fière de l’engagement d’Apple. Nous sommes là et nous disons : ce n’est ni en 2050 ni en 2040 que nous aurons un bilan carbone neutre, mais en 2030 ! Nous le ferons en convertissant 75% de nos émissions et de notre énergie en énergie propre.

Il est temps d’appeler à l’action, la vraie. Pour moi, cela veut dire que toutes les entreprises, même nos fournisseurs, doivent avoir des objectifs agressifs pour 2030. Peut-être que votre bilan carbone ne sera pas neutre en 2030, mais peut-être que vous pourrez quand même faire mieux qu’aujourd’hui. Nous avons besoin que toutes les entreprises se lèvent, et nous disent ce qu’elles peuvent faire d’ici à 2030.

En parallèle, il faut que les dirigeants du monde entier votent des lois pour enrayer le changement climatique dans la décennie à venir. Avançons les pendules ! Il faut que les entreprises montrent la voie. Nous avons l’une des chaînes de fournisseurs les plus complexes au monde. Si nos fournisseurs peuvent le faire, les autres pourrons aussi.

Écologie et économie ne sont pas incompatibles. A condition de passer aux énergies propres, maintenant.

Ne pourrait-on pas aussi imaginer que l’une des solutions les plus basiques serait que vous lanciez moins de nouveaux produits ?

La base de notre proposition, c’est la durabilité. Nous concevons donc nos produits pour qu’ils soient le plus durables possible. L’idée première, c’est qu’on évite les déchets, et donc l’unique manière d’y arriver c’est de faire les produits qui dureront le plus longtemps possible.

Nous voulons aussi qu’un jour, 100% de nos produits proviennent de matériaux recyclés et recyclables. C’est un grand challenge intellectuel.

Tim Cook tient énormément à la notion « d’économie circulaire ». Cela signifie qu’il faudrait arrêter d’aller chercher les matériaux dans les mines, mais dans nos propres produits !

Notre dernière lignée de produits contient bien plus de matériaux recyclés qu’auparavant. Et nous avons consacré beaucoup de R&D pour "Daisy" et "Dave", deux super robots chargés de démanteler les produits. C’est ce qu’il se fait de mieux pour récupérer les matériaux sur nos appareils. Et grâce à ça, nos clients peuvent facilement faire réparer leurs produits si nécessaire, ou bien acheter un nouveau produit tandis que l’ancien aura une nouvelle vie avec un nouveau propriétaire.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :