AccueilTurfu

Les courses de voitures volantes électriques, c’est pour cette année

Publié le

par Benjamin Bruel

Dans le désert australien, Airspeeder a fait voler son véhicule électrique piloté à distance. La F1 du futur ?

Si vous n’en avez pas eu assez avec le Grand Prix de France ce week-end, rassurez-vous : les voitures volantes électriques vont bientôt assurer la relève. Peut-être même dès 2021.

On les appelle eVTOL, pour "Electric Vertical Take-Off and Landing". Elles sont électriques, pour sûr, mais ressemblent probablement davantage à de très gros drones (voire à d’étranges hélicoptères) qu’à des voitures. Le concept des eVTOL a pris son envol avec celui des taxis volants urbains, comme ceux de Uber Elevate. Ce sont toutefois les voitures volantes qui retiennent le plus l’attention.

L’entreprise Airspeeder a annoncé au cours du week-end que sa Alauda Mk3 avait réussi ses premiers essais de vol sans pilote dans le désert australien. Le véhicule était piloté à distance et le restera, du moins pour le moment.

"L’exécution réussie de ces vols signifie que des Grands Prix de voitures volantes électriques sans équipage auront lieu en 2021 sur trois sites internationaux qui seront bientôt dévoilés. Ces courses verront des pilotes d’élite issus de l’aviation, du sport automobile et des sports électroniques piloter à distance le seul engin de course à décollage et atterrissage vertical électrique (eVTOL) au monde", explique Airspeeder dans un communiqué de presse.

Bien sûr, l’objectif à terme est de créer un championnat où les pilotes embarquent les engins, mais la discipline est on ne peut plus neuve : Airspeeder, créé par l’entrepreneur Matthew Pearson, a créé sa première voiture et n’a, pour le moment, aucun concurrent dans son domaine.

La Mk3, qui a volé la semaine dernière, pèse 130 kilogrammes et peut aller de 0 à 100 kilomètres/heure en 2,8 secondes. Elle est capable de s’élever à 500 mètres au-dessus du sol grâce à son système de rotors. Du reste, elle embarque une batterie qui peut tenir environ 10 à 15 minutes en vol et peut être remplacée en 20 secondes par les équipes.

Un Mk4, cette fois capable d’accueillir un pilote en son sein, est en développement chez Airspeeder. Les modules de course façon Star Wars, c’est pour bientôt.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :