AccueilTurfu

Les premières annonces sur le "métavers" de Facebook nous filent la nausée

Publié le

par Benjamin Bruel

OK, le mot "nausée" est un peu exagéré. Mais tout de même, ça ne donne pas envie.

On espérait des voitures volantes, des combats de sabres laser, des missions en réalité virtuelle façon Ready Player One… Tout un tas de choses géniales et excitantes. On devra se contenter d’espaces de travail collaboratif en VR avec des têtes de cartoons.

Facebook a en effet annoncé cette semaine l’arrivée de Horizon Workrooms, une application destinée à ses casques de réalité virtuelle Oculus Quest. Cette nouvelle appli cherche à faciliter les meetings en les rendant plus virtuels, dans un monde où le télétravail est roi. Concrètement, son objectif sera de répliquer des salles de conférences où vos collègues et vous-mêmes serez représentés sous la forme de petits avatars aux allures de cartoons. Ces avatars seront les mêmes que sur Horizon – l’appli de Facebook en VR où on peut discuter et assister à des événements, façon VRChat mais en plus… Facebook.

L’appli aura toutefois quelques avantages, comme un mélange du réel et du virtuel avec la réalité mixte. Par exemple, il sera possible d’utiliser un clavier physique et d’effectuer ses présentations depuis son PC, tout en étant immergé en réalité virtuelle avec ses collègues.

C’est vraiment déprimant

Bref, c’est une application de réalité virtuelle destinée au travail collaboratif en remote, comme il en existe déjà un paquet. Et c’est particulièrement déprimant pour plusieurs raisons.

En premier lieu, à cause du métavers. Le métavers, pour rappel, c’est ce cyberespace idéalisé, parallèle au monde réel, où les possibilités seraient potentiellement illimitées. Le concept a été introduit au début des années 1990, mais c’est surtout le film Ready Player One qui l’a popularisé récemment auprès du grand public.

Facebook a fait tout une série d’annonces sur sa volonté de créer le "métavers ultime" à la fin du mois de juillet, le qualifiant de "Graal" et annonçant la création d’une équipe dédiée à sa conception. "Cela va être une très grande partie du prochain chapitre pour l’industrie de la technologie", avait alors annoncé Mark Zuckerberg.

Et que nous propose-t-il aujourd’hui ? Un espace de télétravail en réalité virtuelle. Andrew Bosworth, chef de la VR chez Facebook, considère même que "c’est l’une des étapes fondamentales" dans la direction du métavers. C’est déprimant et si peu ambitieux, au vu des capacités et du succès de l’Oculus Quest 2.

Celui-ci est le meilleur casque grand public qu’il nous ait été donné de porter, et mérite amplement son succès critique et commercial. Pourtant, il reste cantonné à une niche d’amateurs de VR et de technologie. Les entreprises vont-elles investir dans des casques de VR pour organiser leurs meetings à distance et délaisser Zoom ? On a du mal à y croire. Les familles vont-elles désormais organiser leurs déjeuners dominicaux en VR et sous forme de PowerPoint virtuels ? Non.

La première annonce de Facebook, depuis ses annonces grandiloquentes sur l’arrivée du métavers, prouve qu’il reste encore un long chemin à parcourir.


Que pensez-vous de ces annonces ? Écrivez-nous à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :