(c) madmikehughes.com

L'homme fusée qui voulait montrer que la Terre était plate vient de mourir

Sa fusée a explosé samedi dernier, dans un désert californien.

On le surnommait "Mad Mike". Il s’appelait, en vrai, Mike Hughes. Pendant sa vie professionnelle, il avait été chauffeur de limousine et cascadeur (à limousine surtout) et c’était un plutôt bon bricoleur.

En 2017, le nom de cet Américain, désormais retraité, avait fait le tour du monde et des médias parce qu’il avait eu une idée aussi farfelue que démentielle : construire sa fusée-maison pour prouver à tous que non, la Terre n’est pas ronde, elle est plate "comme un Frisbee", malgré ce que la science et les expéditions spatiales ont bien voulu nous faire croire.

Publicité

Bref, "Mad Mike" tenait des propos que l’on retrouve dans la bouche de tous les flat earthers ("platistes", en français) qui affirment que la Terre est plate, avec des bords.

Après ces belles annonces et plusieurs reports dus à des déconvenues techniques, il s’était lancé dans les cieux en mars 2018, avait réussi à grimper jusqu’à 1 875 pieds (environ 600 mètres) avant d’être parachuté et de réatterrir sans blessures sérieuses. Le vol avait duré une minute.

Pour sa deuxième tentative filmée qui a eu lieu samedi dernier, Mad Mike comptait s’élever à 1 500 mètres. Mais l’homme-fusée s’est crashé dans le désert non loin de Barstow, en Californie, à cause d’un parachute mal déclenché.

Publicité

La nouvelle de l’accident a d’abord été annoncée sur Twitter, par la chaîne "Science Channel", qui préparait un documentaire sur les astronautes amateurs :

L’explosion elle-même a été filmée puis diffusée sur Twitter par un journaliste qui couvrait l’événement :

Publicité

Par Pierre Schneidermann, publié le 24/02/2020