(c) Joby Aviation

Pour créer son taxi volant, Uber vient de signer un mystérieux partenariat

Uber s'associe à une start-up valorisée à plus de 100 millions de dollars, mais qui garde ses projets très secrets.

Uber mise à fond sur les taxis volants. L’entreprise de VTC ambitionne même de lancer ses navettes à la demande dans plusieurs villes américaines d’ici 2023.

Un réseau de véhicules volants 100 % électrique, nommé Uber Elevate. Des véhicules qui auraient pour objectif de désengorger le trafic dans les plus grandes villes américaines grâce à des décollages et atterrissages réalisés à la verticale dans des plateformes dédiées, situées au cœur des villes.

Publicité

Uber travaille à l’élaboration de ce transport urbain futuriste avec la Nasa, en termes d’organisation et de régularisation du trafic. Mais qui s’occupe de la conception des taxis volants ? L’entreprise avait par le passé évoqué six partenaires, mais vient de signer un contrat avec une nouvelle entreprise.

Un véhicule hybride entre l’avion et le drone

Selon The Verge, la start-up Joby Aviation pourrait jouer un rôle primordial dans la conception des taxis volants, peut-être même de manière exclusive. Ce qui… n’enlève rien au mystère entourant le projet. Née en 2009, Joby Aviation fait partie des nombreuses entreprises à s’être lancée dans les aéronefs à décollages et atterrissages verticaux (ADAV) et ambitionne de lancer un appareil complètement électrique.

La start-up a levé pas moins de 100 millions d’euros de nombreux investisseurs, incluant les sociétés de capital-risque d’Intel, Toyota ou JetBlue, en 2018. Sauf que Joby Aviation garde ses projets bien gardés. En dix ans, l’entreprise a seulement divulgué des concepts artistiques de son étrange appareil, qui serait porté par une douzaine de mini-drones situés sur les côtés et l’arrière du véhicule. Il permettrait de transporter quatre passagers.

Publicité

Un journaliste de Bloomberg, ayant eu accès à une visite exceptionnelle en 2018, décrit l’engin comme un croisement "entre un drone et un petit avion, capable de se hisser droit au décollage puis de voler à deux fois la vitesse d’un hélicoptère tout en faisant un bruit comparable à un essaim d’abeilles".

Dans un communiqué, Uber indique que Joby Aviation est la seule entreprise à s’engager dans son calendrier serré – mettre les premiers taxis volants sur le marché en 2013, donc. L’entreprise précise avoir signé un contrat pluriannuel avec la start-up pour "lancer un service aérien rapide, fiable, propre et abordable" mais ne précise pas les termes du contrat.

À voir si Joby Aviation tiendra bel et bien ses délais ou si l’avion final ressemblera aux concepts précédemment dévoilés par Uber. En tout cas, on sait d’ores et déjà que Dallas et Los Angeles seront les premières villes à accueillir les essais des taxis volants d’Uber.

Publicité

Par Benjamin Bruel, publié le 23/12/2019

Pour vous :