AccueilTurfu

Pour la science, 2 000 caleçons vont être enterrés en Suisse

Publié le

par Pierre Bazin

Alors ça, c’est culotté.

L’avenir de l’humanité réside-t-il dans nos sous-vêtements ? Peut-être, si l’on en croit la dernière étude menée par l’université de Zurich portant le nom de code "Beweisstück Unterhose" ("la preuve par les caleçons"). Des scientifiques suisses ont ainsi décidé d’envoyer plus de 2 000 caleçons blancs en coton à différents volontaires à travers le pays qui se chargeront de les enterrer dans leur jardin.

Derrière cette demande fantasque, se cache en réalité une expérience bien réfléchie pour tester… la qualité des sols. Chaque volontaire recevra deux sous-vêtements qu’il enterrera au même moment. Puis il devra les déterrer un mois après pour le premier, deux mois pour le second. L’objectif ensuite est d’analyser l’état des caleçons à la sortie pour en tirer des conclusions sur la qualité des sols et des micro-organismes qui y vivent. Sur le site dédié au projet, on peut lire :

"Outre la ceinture et les coutures, nos caleçons de test sont fabriqués à 100 % en coton biologique et biodégradable. […] Cette matière peut servir de source de nourriture à divers micro-organismes du sol. Ils mangent les sous-vêtements avec une faim vorace. Plus les micro-organismes actifs vivent dans le sol, plus vite le sous-vêtement sera mangé."

Plus le caleçon est abîmé, meilleure la qualité du sol est.

Les chercheurs tentent de définir au mieux ce qu’ils qualifient de "jungle sous nos pieds" : bactéries, champignons, insectes, vers, etc. On n’en sait encore que très peu sur l’écosystème de nos sols et pourtant, il est essentiel de bien le connaître pour prévenir des risques liés aux inondations, pollutions des sols ou tout simplement à l’agriculture intensive.

L’utilisation massive d’engrais ainsi que les constructions humaines usent nos sols. À terme, cette érosion fulgurante au niveau mondial pourrait mettre en péril la fertilité des sols, l’absorption des produits chimiques (qui finiraient donc en rivières) et considérablement menacer les écosystèmes de ces milieux.

Ce sont aussi les sols qui constituent une protection naturelle contre de nombreuses catastrophes naturelles avec, en premier lieu, les inondations. Donc théoriquement si vous êtes suisse, vous pouvez enterrer des caleçons pour la science et espérer sauver l’humanité…


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :