AccueilTurfu

Projet Titan : les voitures autonomes "révolutionnaires" d'Apple enfin en route ?

Publié le

par Benjamin Bruel

(© Apple)

"C'est le niveau supérieur. Comme la première fois que vous avez vu un iPhone."

Le secret (pas si secret) projet Titan, qui vise à la création d’une voiture autonome Apple, semble bel et bien en route. Après plusieurs années de rumeurs, une enquête de l’agence de presse Reuters nous apporte enfin une information concrète, et pas des moindres : Apple veut commencer la production de ses véhicules autonomes en 2024. Le véhicule sera équipé d’une batterie "révolutionnaire" selon les sources de l’agence.

Le géant de la Silicon Valley, plus profitable entreprise au monde, veut créer un véhicule personnel pour le grand public – et non pas pour une niche de consommateurs –, selon les deux sources internes et anonymes de l’entreprise interrogées par Reuters.

Au cœur de la stratégie d’Apple, on retrouve une nouvelle batterie qui pourrait "radicalement" faire baisser le coût du marché. La firme aurait mis au point une technologie de batteries mono-cellulaires, capable également d’étendre l’autonomie de ses futurs véhicules, selon une troisième source anonyme qui travaillerait dessus. "C’est le niveau supérieur. Comme la première fois que vous avez vu un iPhone", affirme-t-elle.

Apple explore notamment l’idée de les fabriquer à partir d’accumulateurs lithium-fer-phosphate (LFP), alors que la plupart des batteries actuelles reposent sur le lithium-ion. Celles-ci présenteraient plusieurs avantages : elles seraient plus sûres en produisant moins de chaleur et ne requièrent pas l’utilisation de cobalt. Cet élément chimique est principalement extrait de mines en République démocratique du Congo, connues pour avoir recours au travail d’enfants.

Du reste, on sait du projet Titan qu’il est dirigé par Doug Field, un ancien de chez Apple ayant fait un passage par Tesla pour le lancement de la Model 3. Ensuite, le projet Titan et son équipe sont directement, selon un article publié plus tôt dans le mois par Bloomberg, sous l’égide de John Giannandrea, vice-président d’Apple en charge de la stratégie d’intelligence artificielle de l’entreprise.

L’article de Bloomberg ajoute qu’Apple travaille sur la construction de certains composants avec des entreprises tierces, par exemple sur le système Lidar. Il fait néanmoins l’impasse sur d’autres informations essentielles, comme les moyens de production de cette potentielle voiture – qui sont titanesques pour un nouveau venu dans le monde des constructeurs automobiles, même quand on s’appelle Apple. Pour le moment, ce sont bien les technologies de l’Apple Car qui se dessinent – et non pas l’Apple Car elle-même.

À voir aussi sur techno :